Jeux du Québec: le cap des 30 médailles dans la mire

Avant leur départ pour la 50e Finale des... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Avant leur départ pour la 50e Finale des Jeux du Québec à Drummondville, quelques athlètes en ont profité pour immortaliser le moment avec un selfie, vendredi matin.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) En constante progression depuis la panne sèche de 13 médailles récoltées à l'hiver 2011 à Boisbriand, la Mauricie espère atteindre le cap des 30 médailles à la 50e Finale des Jeux du Québec qui a été lancée vendredi soir au Centre Marcel-Dionne de Drummondville avec les cérémonies d'ouverture.

La dernière fois que les porte-couleurs en bleu et orange avaient atteint cette marque, c'était en 2003 dans la MRC de Portneuf. Cette année, les astres semblent bien alignés pour renouer avec cette barre, selon les prévisions des entraîneurs et l'état de santé des athlètes de pointe.

«Tout le monde a bien hâte de partir», lance Samuel Routhier, qui vivra à compter d'aujourd'hui son baptême de feu en tant que chef de mission.

Sicard à l'avant-plan

Après des médailles d'argent en 2011 et 2013, Luc Sicard n'a de yeux que pour la première marche du podium. Présentement classé cinquième au Canada dans sa catégorie d'âge, le porte-drapeau de la délégation mauricienne souhaite évidemment compléter sa quatrième participation à la Finale des Jeux du Québec avec la plus haute distinction accrochée à son cou.

«Il est le premier favori et possède une bonne avance sur ses adversaires. Il est en plein contrôle de son jeu et je n'ai pas trop de crainte pour lui. Évidemment, ça se joue sur un seul match, alors tout peut arriver», indique son entraîneur au club Ping-O-Max, Martin Marcotte, qui fonde également des espoirs de médailles sur Thomas Biard, Fanie Massicotte et la jeune recrue Alexis Forest, âgé de seulement 8 ans.

Locomotive régionale dès la première journée des Jeux de 2013, la gymnastique et le trampoline pourraient bien encore donner un élan au tableau des médailles pour la Mauricie.

En trampoline, Audrey St-Arnaud et Sarah-Jade Berthiaume tenteront de répéter leurs exploits, elles qui avaient décroché respectivement l'argent et le bronze à la dernière Finale d'hiver. «Ça ne sera pas facile, car le niveau de compétition sera très relevé. Elles vont se mesurer à des filles qui évoluent dans des niveaux supérieurs», note l'entraîneure France Bouffard, qui n'écarte pas la possibilité d'un podium en équipe.

De son côté, l'entraîneure de gymnastique Kathleen Rudisel s'attend des bonnes performances des médaillées des Jeux de Saguenay, Valérie Pelletier et Lydia Magny. Si Pelletier sera à surveiller au sol et au cumulatif des épreuves, Magny devrait se distinguer au saut.

En karaté, après une médaille d'argent à Saguenay, tous les espoirs semblent permis pour toucher à l'or ce week-end à Drummondville. Récemment médaillé de bronze au championnat canadien chez les 12-13 ans, Alexandre Lemarier se retrouve parmi les favoris en kata et une place sur le podium est amplement à sa portée.

D'ici la fin du premier bloc, les projecteurs se tourneront également vers l'escrime, le curling masculin et la nage synchronisée où les chances de podiums s'avèrent réalistes.

Au deuxième bloc, qui se mettra en branle dès mercredi, l'équipe de patinage de vitesse sera à surveiller. Il s'agira de la première fois que la Mauricie misera sur une équipe complète dans cette discipline, ce qui découle directement de l'excellente progression du programme Sport-études à l'Académie les Estacades. «L'encadrement des athlètes est nettement supérieur. L'équipe est soudée et l'entraîneur (Steven Bernard) est très près des athlètes. Ça augmente considérablement les chances de les voir sur le podium», note le chef de mission mauricien.

Partager

À lire aussi

  • Jeux du Québec: une olympienne comme modèle

    Sports

    Jeux du Québec: une olympienne comme modèle

    Si Florence Despins est si à l'aise sur ses skis de fond, c'est qu'elle pratique ce sport depuis 10 ans déjà. Le fait que sa mère - et entraîneure au... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer