Blizzard contre les 3L: «Pas un souper de Saint-Valentin»

Hubert Poulin sera de retour au jeu vendredi... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Hubert Poulin sera de retour au jeu vendredi soir.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La dernière fois où le Blizzard Cloutier Nord-Sud et les 3L de Rivière-du-Loup ont livré bataille, les deux clubs avaient, en effet, livré bataille. Le match, qui avait lieu à Trois-Rivières, s'était soldé par une bagarre générale. Leur affrontement de ce vendredi soir, dans le Bas-Saint-Laurent, s'annonce tout aussi intense.

C'est du moins l'avis de l'entraîneur Alain Côté, qui pourra compter sur le retour d'Hubert Poulin et Boby Fugère. Ils termineront leur suspension de quatre matchs obtenue lors des événements du 30 janvier. «On ne va pas là pour un souper de Saint-Valentin. Il y aura de l'animosité.»

Les Trifluviens ne peuvent plus se permettre d'échapper beaucoup de rencontres d'ici la fin de saison, mais les 3L ont pris un malin plaisir à se moquer du Blizzard cette année avec quatre victoires en cinq matchs, souvent des massacres offensifs, les Louperivois comptant près de neuf buts par match en moyenne. «Le classement n'est pas serré, il est très serré. C'est une équipe qui nous a donné beaucoup de difficulté cette année», rappelle Côté.

Les Trifluviens sont actuellement au cinquième rang de la LNAH, à deux points de l'Isothermic de Thetford Mines au troisième échelon. Les Thetfordois affronteront la meilleure équipe du circuit, les Éperviers de Sorel-Tracy, ce soir.

Côté et sa bande devront toutefois se débrouiller sans Marc-André Huot, qui a subi une légère commotion cérébrale vendredi dernier, frappé de manière plus ou moins légale par Simon Courcelles de l'Isothermic.

Côté promet d'ailleurs qu'il y aura beaucoup moins d'absents pour le match de ce soir que face aux Marquis de Jonquière samedi dernier, dont le gardien Marco Cousineau qui sera d'office.

«Tout le monde va être là. L'absence de Cousineau, samedi, a fait la différence. François (Lacerte) n'avait pas joué depuis longtemps et je ne veux pas le blâmer. On manquait de punch à l'attaque.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer