D'Aoust bientôt prêt à reprendre sa place

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Lorsqu'il s'est blessé la semaine dernière à l'extérieur de la surface glacée, Alexis D'Aoust a fait craindre le pire aux entraîneurs des Cataractes. La douleur était vive, à un endroit du corps humain essentiel au succès d'un hockeyeur. Heureusement, les tests plus approfondis n'ont rien décelé de sérieux, et l'attaquant de 18 ans pourra renouer avec l'action très rapidement, peut-être même ce soir à l'occasion de la visite du Phoenix de Sherbrooke.

«On prendra une décision finale demain matin (mercredi), mais ça progresse bien son affaire. Il est de plus en plus à l'aise. D'une façon ou d'une autre, il reprendra très rapidement sa place dans l'alignement», prévoit Martin Bernard, moins optimiste dans le dossier d'Evan Scott, tombé au combat au dernier match. Il a rejoint Alex Coulombe à l'infirmerie, alors les Cataractes ont rappelé Louis-Philip Fortin des rangs midget AAA, qui disputera donc un deuxième match en carrière dans la LHJMQ.

Le Phoenix est lui aussi un peu mince à la ligne bleue, puisque sa vedette Jérémy Roy est sous le coup d'une suspension. Judes Vallée doit par ailleurs apprendre à se débrouiller sans le colosse Alexis Vanier, perdu pour la saison en raison d'une épaule en compote.

Avec 69 points en 56 matchs, le Phoenix détient actuellement le sixième rang au classement général. Les Cataractes sont pour leur part au huitième échelon, avec quatre points de retard sur les Sherbrookois. Ils ont par contre deux matchs de plus à disputer d'ici la fin du calendrier régulier.

Sensibilisation

Martin Bernard a par ailleurs profité de la séance d'entraînement hier pour discuter avec ses hommes de la tempête qui secoue actuellement les Olympiques de Gatineau. Rappelons que six joueurs des Olympiques sont présentement sous enquête policière concernant des allégations d'action indécente impliquant aussi une femme intoxiquée dans un restaurant de Gatineau vendredi dernier.

«Je trouvais important d'avoir une discussion à ce sujet, de leur rappeler à quel point tous leurs faits et gestes sont scrutés à la loupe», indique le pilote. «On fait de la sensibilisation en début de saison sur un paquet de sujets, mais c'est une bonne idée de faire quelques rappels au cours de l'année. On ne peut pas être avec eux 24 heures sur 24, alors il faut s'assurer qu'ils comprennent bien comment éviter certains pièges...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer