Thomas Hawk s'invite chez Julie Robitaille

Les jeunes hockeyeurs inscrits au programme Patinage intensif... (Photo: École de power skating Julie Robitaille)

Agrandir

Les jeunes hockeyeurs inscrits au programme Patinage intensif plus, piloté par l'École de power skating Julie Robitaille, ont reçu de la belle visite lundi soir. Dans l'ordre, derrière eux, les joueurs des Cataractes Samuel Girard, Gabriel Sylvestre, Olivier Caouette et Anthony Beauvillier accompagnent Julie Robitaille et la mascotte Thomas Hawk.

Photo: École de power skating Julie Robitaille

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Comme activité ludique, il était difficile de demander mieux. Quelque 80 jeunes hockeyeurs inscrits au programme Patinage intensif plus ont sauté sur la glace en compagnie de quatre joueurs des Cataractes, lundi à l'aréna Jean-Guy-Talbot, au cours d'une activité organisée par l'École de power skating Julie Robitaille, en collaboration avec le CPA Cendrillon.

Au menu: courses à relais, concours d'habileté et autres jeux. Bref, l'ambiance était à la fête. Même Thomas Hawk y participait! «Ça fait changement de nos cours habituels», souriait l'instigatrice du projet, heureuse de la réponse des Cataractes et du partenariat avec le CPA.

Anthony Beauvillier, Samuel Girard, Olivier Caouette et Gabriel Sylvestre ont été délégués par la formation shawiniganaise pour superviser les jeunes, accompagnés également de Julie Robitaille et de ses adjoints.

L'activité a semblé plaire à tous. Des jeunes de tous les âges ont défilé sur la patinoire pendant quelques heures. Un moment apprécié tout autant pour les hockeyeurs de la LHJMQ. «Quand j'étais enfant, j'adorais ce genre d'activités», se souvenait Beauvillier.

«En fait, je pense que ça nous satisfait autant qu'eux! C'est le fun de sortir de nos entraînements quotidiens, de voir autre chose. Apprendre et maîtriser les bonnes techniques de patinage, à leur âge, c'est tellement important. Si on peut rendre le tout amusant en plus, tant mieux!»

L'histoire ne dit pas cependant si Thomas Hawk a pu bénéficier des conseils de l'équipe de power skating afin d'améliorer son propre coup de patin, qui manque un peu de fluidité selon certains!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer