Victoria Eymard vit un rêve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pendant l'entrevue, Victoria Eymard a parlé de sa fierté d'enfiler le chandail d'Équipe Québec aux Jeux du Canada. La hockeyeuse originaire de Trois-Rivières l'a souligné à au moins trois reprises. C'est dire à quel point l'émotion demeurait palpable, quelques heures après l'éclatante victoire des fleurdelisées devant leurs ennemies jurées de l'Ontario.

Victoria Eymard est cette défenseure de 17 ans qui a marqué le but le plus important de sa troupe, lundi soir à Prince George. En troisième période, pendant une double supériorité numérique, la protégée des Titans du Cégep Limoilou a trompé la vigilance de la gardienne ontarienne pour porter l'avance des Québécoises à 2-0.

L'Ontario a rétréci l'écart par la suite, mais Léa Dumais a mis un terme aux hostilités en marquant dans une cage abandonnée, permettant à nos représentantes de demeurer invaincues dans le tournoi à la ronde.

Vous aurez donc deviné que le filet gagnant appartient à la Trifluvienne. «C'est la compétition la plus importante de ma vie jusqu'à présent. Alors oui, c'est le but le plus important aussi!»

Cette promotion à Prince George est le fruit de nombreux efforts. Le premier camp d'entraînement de l'équipe avait eu lieu en mai 2014 et regroupait environ 80 des meilleures joueuses de la province. Au final toutefois, l'entraîneur Pascal Dufresne n'en retenait que 20.

«Quand tu réalises la chance que tu as de défendre les honneurs de ta province, de représenter 7000 joueuses, tu te bats pour décrocher l'or. C'est ce qu'on tente de faire et ça va plutôt bien jusqu'ici. Je vis un rêve!»

Oui, ça va drôlement bien. Le Québec montre une fiche de 3-0 et la cohésion règne autant sur le banc que sur la patinoire. En plus, Dufresne a la main heureuse avec ses stratégies. Comme celle de muter Eymard en attaque pendant le cinq contre trois. «Je me suis retrouvée presque seule devant le filet. Je n'ai pas hésité à dégainer. Ç'a porté fruit!»

Elle n'a pas encore 18 ans, mais Victoria Eymard possède déjà une intéressante feuille de route. Elle a remporté la Coupe Dodge en 2009 et en 2014, en plus d'avoir pris part aux Jeux du Québec ainsi qu'à de nombreux camps d'Équipe Québec.

Ancienne joueuse des Rafales de la Mauricie, elle a notamment écrit une petite page d'histoire du hockey féminin canadien, en 2010, en intégrant la première équipe entièrement composée de filles à évoluer au Tournoi international pee-wee de Québec. Il faut croire qu'elle est faite pour les grands rendez-vous. «Mais rien n'égale les Jeux du Canada pour le moment dans mon cheminement.»

Les quarts de finale aux Jeux du Canada s'amorcent ce mercredi. La Belle Province se mesurera d'entrée de jeu au Nouveau-Brunswick à compter de 19 h, heure du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer