Les Patriotes écrasent les Lakers

Cette scène, les Patriotes l'ont fait vivre à... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Cette scène, les Patriotes l'ont fait vivre à 10 reprises aux Lakers de Nipissing samedi. L'UQTR l'a emporté 10-3 pour éliminer les Ontariens.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Patriotes de l'UQTR ne voulaient pas se retrouver dans une position où ils devraient disputer un match ultime face aux Lakers de l'Université Nipissing en première ronde des séries éliminatoires. Ils se sont assurés que le tout ne se produise pas, samedi au Colisée. Les Trifluviens ont démoli les visiteurs, l'emportant par la marque de 10-3.

La troupe de Mike McParland s'est rapidement retrouvée dans le pétrin, puisque Antoine Quévillon a marqué le premier des locaux dès la 27e seconde de jeu. Il s'agissait du premier de quatre buts pour les Patriotes lors de la période initiale, qui s'est terminée 4-1.

Le massacre s'est poursuivi en deuxième. Pierre-Olivier Morin et Anthony Verret ont porté la marque à 6-1, et ce même si, dans l'ensemble, les Lakers ont joué une meilleure période que les Patriotes. Le gardien Francis Desrosiers veillait toutefois au grain, réalisant plusieurs arrêts alors qu'il y avait énormément de trafic devant lui.

«Il nous donne de la confiance avec sa manière de jouer dans la série, surtout avec la façon dont l'adversaire est allé au filet. On espère qu'il va continuer sur cette lancée», a dit l'entraîneur Marc-Étienne Hubert au terme de la rencontre.

Les Patriotes n'ont pas ralenti au troisième tiers, si bien qu'ils se sont payé un nouveau banquet offensif contre Kirk Rafuse, venu en relève à Jeremy Pominville.

«On voulait continuer avec la vitesse de croisière qu'on avait. On ne voulait pas arrêter à 5-1, parce que si on lâche la pédale, et qu'on le fait contre de meilleures organisations, on va se faire avoir», a souligné Billy Lacasse, auteur de deux buts et d'une passe dans ce match. Il a été accompagné par Marc-Olivier Mimar, Jérémy Beaudry et Verret dans le club des trois points.

La bonne nouvelle chez les Patriotes est que ce deuxième match n'a pas vu personne tomber au combat malgré quelques coups des plus illégaux. Félix Plouffe souffre toutefois d'une commotion cérébrale et devra suivre le protocole de retour au jeu.

«Il fallait absolument terminer ça en deux match, le plus vite possible. Ce ne sont pas des parties qui sont intéressantes à jouer et à diriger parce qu'il y a un peu de relâchement des joueurs qui prennent de mauvais plis. On avait juste hâte que ça finisse et qu'il n'y ait pas de blessé. Nous étions plus forts que l'adversaire et tout nous souriait», note Hubert.

La série a permis de constater que le défenseur Martin Lefebvre semble être revenu à son meilleur niveau. Il a joué son rôle de quart-arrière à merveille samedi, amassant deux points.

Encore les Ravens

La logique a été respectée dans l'Est et les Ravens de Carleton seront les prochains adversaires des Patriotes, une série qui s'amorcera mercredi à Ottawa. La rivalité entre les deux clubs est vive, les Trifluviens ayant éliminé les Ravens quatre fois de suite.

Les Redmen de McGill ont trimé, mais ils sont venus à bout des Stingers de Concordia, hier, et affronteront les Golden Gaels de Queen's.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer