Blizzard: gruger du terrain une partie à la fois

Le Blizzard avait offert une performance convaincante dans... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Blizzard avait offert une performance convaincante dans une victoire de 6-2 lors de la dernière visite des Prédateurs au Colisée.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Encore une fois cette fin de semaine, le Blizzard Cloutier Nord-Sud ne disputera qu'une seule rencontre. Ironiquement, les Trifluviens pourraient rattraper l'Isothermic de Thetford Mines au troisième rang du classement, et ce, même si les Thetfordois joueront deux matchs.

La troupe de Bobby Baril ne l'aura pas facile, puisqu'elle affrontera les puissants Marquis de Jonquière lors d'une série aller-retour vendredi et samedi. Cette tâche, qui n'est déjà pas facile, se complique du fait que l'Isothermic n'a pas été en action depuis le 30 janvier. La rouille se sera-t-elle installée? C'est ce qu'espère le Blizzard.

«C'est un week-end important. À vrai dire, ils le sont pas mal tous pour le reste de la saison. C'est sûr qu'on regarde le tout en se disant que c'est une chance de gruger du terrain, mais notre priorité, c'est nous. Il faut être en mesure de maximiser notre préparation en vue des séries éliminatoires», rappelle l'entraîneur-chef Alain Côté.

Ce soir au Colisée, les amateurs auront droit à un duel entre deux formations grandement hypothéquées par... les suspensions. Les Lavallois, à la suite de la bagarre générale du 11 janvier contre Saint-Georges-de-Beauce, sont toujours privés de Steven Oligny, Joe Rullier, Chirs Cloutier et de Mario Joly. Chez le Blizzard, Hubert Poulin, Boby Fugère et Yann Joseph sont eux aussi en pénitence, alors que Thomas Bellemare et Gabriel Boutin-Gagnon seront de retour en uniforme après les événements face à Rivière-du-Loup.

C'est d'ailleurs sans tous ses joueurs que la formation trifluvienne a surpris la galerie en battant la meilleure équipe de la LNAH la semaine dernière, les Éperviers de Sorel-Tracy, et ce, avec seulement 17 joueurs dans le vestiaire.

«Nous avions nos six défenseurs de séries éliminatoires. Ça aide beaucoup. De plus, Marco (Cousineau) est revenu à ses bonnes habitudes et il va de mieux en mieux. Ça fait du bien de le revoir sur la bonne voie», se réjouit Côté.

Celui-ci ajoute qu'il a particulièrement aimé la réaction de Mathieu Guertin, Maxime Tanguay et d'Alexandre Comtois, qui ont profité des nombreuses absences pour se lever. L'entraîneur n'avait d'ailleurs pas hésité à les cibler comme joueurs devant en donner davantage avant la rencontre.

Actif malgré la suspension

À la liste de joueurs suspendus mentionnée ci-haut, il faut ajouter Côté lui-même, puni pour trois matchs. C'est ainsi qu'il regardera de nouveau la partie des estrades alors que Patrick Lampron et Sylvain Robert seront derrière le banc. Le chef d'orchestre tente de trouver un peu de positif dans cette situation.

«Par la position (dans les gradins), ça me permet de regarder l'action d'en haut et de valider certaines choses. S'il y a des joueurs dont j'avais des doutes avant les séries, je profite d'une vision différente, d'un autre aspect.»

À leur dernière visite au Colisée, les Prédateurs avaient bien mal paru dans une défaite de 6-2 et l'entraîneur Serge Forcier n'avait pas hésité à critiquer certains de ses joueurs. Côté s'attend à un rebondissement de leur part. «Ils n'avaient pas bien parus, mais ils comptent sur une excellente offensive avec Juraj Kolnik, Mathieu Brunelle et Pierre-Luc O'Brien. Je l'avais dit qu'ils ne finiraient pas en dernière place.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer