Estacades midget AAA: une défensive à toute épreuve

La défensive des Estacades a propulsé l'équipe en... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La défensive des Estacades a propulsé l'équipe en quatrième place du classement cette saison. De gauche à droite: les défenseurs Jocktan Chainey, Jérémy Mayer, Olivier Vermette, Alex Kuster, Gabriel Bettez, Félix Légaré ainsi que les deux gardiens Antoine Boislard et Mathieu Bellemare.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est un adage aussi vieux que le hockey et pourtant, tous les entraîneurs aiment le rappeler aux joueurs à l'aube du début des éliminatoires.

Frédéric Lavoie ne fait pas exception à la règle: même si ses Estacades ont conclu la saison régulière avec une avance de 19 points sur le Phénix, le premier adversaire à se dresser devant eux dans ces séries du circuit midget AAA, l'entraîneur-chef ne prend rien pour acquis. Même qu'il se méfie des étudiants du Collège Esther-Blondin, qui arrivent ce soir au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.

«Si tu regardes le nombre de victoires en temps régulier, c'est 18 contre 17 à notre avantage, illustre Lavoie. Avec ce genre de statistiques, nous ne sommes pas en position pour les prendre à la légère.»

Ce n'est pas l'intention de ses protégés de toute façon. L'assistant Olivier Vermette, l'une des pièces maîtresses de la brigade défensive, a été clair à ce sujet. «On a travaillé fort toute l'année pour en arriver là. Notre mandat consistera à fermer le jeu et contrôler la rondelle. En plus, notre expérience au Challenge Reebok (défaite en finale contre Lévis) nous sert bien dans les situations corsées. Nous avons appris à gagner des matchs serrés.»

À ce chapitre, il faut s'en remettre aux statistiques. Les Estacades ont présenté cette saison la défensive la plus efficace dans le midget AAA, avec à peine 106 buts accordés en 42 matchs. Des miettes dans ce calibre! «Ça fait déjà quelques années que les entraîneurs ici se concentrent sur le jeu dans notre territoire. Nous avons été récompensés, mais il faut maintenant s'assurer de poursuivre sur cette lancée en séries», ajoute le hockeyeur originaire de Saint-Jean-des-Piles, un polyvalent arrière qui, à l'image d'un autre vétéran, Gabriel Bettez celui-là, devrait avoir son mot à dire dans le dénouement de cette série.

«Nous sommes chanceux d'avoir une défensive aussi costaude», croit Frédéric Lavoie, en prenant bien soin de louanger tous les membres de cette unité. «Alex Kuster est un gars physique alors que Félix Légaré, lui, utilise avec succès sa rapidité. Jérémy Mayer m'impressionne avec sa première passe, il a aussi un excellent lancer. Quant à Jocktan Chainey, il est possiblement un futur choix de première ronde dans la LHJMQ. Bref, on a toutes les forces.»

C'est aussi bien ainsi, car dans l'autre camp, le Phénix est en mesure de marquer des buts. «Ils ont trois bons trios et sont toujours rapides en transition. Ça promet!»

LE FILET À BELLEMARE

Pour ce premier choc prévu dès ce soir à 19 h 30, Lavoie confiera le filet au vétéran Mathieu Bellemare, qui a partagé le travail avec Antoine Boislard durant la campagne. «Mathieu mérite le départ. L'an dernier on a perdu en cinq matchs contre Châteauguay au deuxième tour, mais il n'était pas à blâmer. Nous avons aussi confiance en Antoine si jamais il devait prendre la relève.»

SANS LE CAPITAINE

En l'absence du capitaine Xavier Boucher, les autres leaders sauront se lever, avance l'entraîneur. «Je me souviens de Phillip Danault au printemps 2009. Il n'avait pas été le meilleur pointeur de la saison, mais avait élevé son jeu d'un cran en séries. Quand le niveau d'émotions monte, c'est là que tu reconnais tes meneurs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer