Mission aux Jeux du Québec: poursuivre sur la lancée

Signe que plusieurs disciplines sportives connaissent une évolution... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Signe que plusieurs disciplines sportives connaissent une évolution positive en Mauricie, la délégation de patinage de vitesse enverra pour la première fois une équipe complète aux Jeux du Québec. Sur la photo, le chef de mission Samuel Routhier accompagne une partie des membres de cette équipe, soit Léa Chamberland-Dostie, Alexandre Lizotte, Léa Savard et Philippe Daudelin.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La qualification des entraîneurs, de meilleures infrastructures, l'implication du Centre régional d'entraînement et d'événements de la Mauricie (CREEM) ainsi que des conseils émis par des professionnels des milieux du sport et de la santé. Voilà un heureux mélange de facteurs qui expliquent pourquoi la confiance règne dans la délégation régionale, à deux semaines du début des festivités entourant les Jeux du Québec de Drummondville.

Non, la confiance affichée autant par les athlètes que les entraîneurs et le chef de mission n'a rien d'artificielle. En 2009 aux Jeux d'hiver, du côté de Blainville, la Mauricie avait dû se contenter d'une maigre récolte de 13 médailles. Deux ans plus tard à Salaberry-de-Valleyfield, nos jeunes athlètes avaient obtenu 22 podiums, puis 29 à Saguenay lors de l'édition 2013.

«Pour ma part, je souhaite que la région poursuive sa progression», a lancé le président de l'Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie, Réal Julien, en s'avançant sur la possibilité de remporter 30 médailles.

La région enverra 188 sportifs la représenter dans la capitale du Centre-du-Québec, en plus de 48 entraîneurs et 14 missionnaires.

Parmi les disciplines à surveiller, il faut mentionner l'escrime, le trampoline, le judo ainsi que le patinage de vitesse, tous des sports où l'on compte des champions de catégorie originaires de la région.

En patinage de vitesse par exemple, Steven Bernard misera sur une équipe complète en vertu de la qualification de huit patineurs. Il s'agit d'une première pour les représentants du drapeau bleu et orange.

«Au relais, on vise une médaille. Nous sommes passés vraiment proche la dernière fois, mais on s'est amélioré», confie l'un des membres, Alexandre Lizotte, qui participera à ses troisièmes Jeux à Drummondville.

Pour la première fois depuis 2007, Hélène Houde n'agira pas à titre de chef de mission, elle qui est affectée à d'autres dossiers au sein de l'URLS Mauricie. Samuel Routhier prendra le flambeau pour l'édition 2015. Il vivra, à l'instar de nombreux jeunes, son baptême de feu des Jeux du Québec.

«Les entraîneurs nous ont fait part de leurs pronostics pour chacun des sports. Je pense qu'on peut battre la marque établie en 2013. Les programmes Sport-études nous permettent d'être plus compétitifs dans de nombreuses disciplines et il y a du talent partout en Mauricie.»

CARNET DE NOTES

Le programme Ruban d'Or Desjardins, créé il y a 18 ans, est de retour pour cette 50e Finale des Jeux du Québec. Chaque athlète est invité à remplir le formulaire émis par le Mouvement Desjardins. S'il atteint son objectif, il se verra remettre un certificat de reconnaissance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer