Les Aigles auront leur écran géant

Dès cet été, le stade Fernand-Bédard sera doté...

Agrandir

Dès cet été, le stade Fernand-Bédard sera doté d'un écran géant de 30 pieds de large par 18 pieds de haut, derrière la clôture du champ extérieur.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Ville de Trois-Rivières fera l'achat dans les semaines à venir d'un écran géant, histoire d'améliorer l'expérience d'une visite au stade Fernand-Bédard pour les amateurs de baseball. Le souhait exprimé par le directeur général des Aigles René Martin, au terme de la dernière saison, sera ainsi exaucé, et ce plus rapidement que prévu.

Dès cet été, une structure de 30 pieds de large par 18 pieds de haut se retrouvera derrière la clôture du champ extérieur. Le tableau devrait être installé et prêt à fonctionner avant le début de la première série à domicile, le 26 mai. Dans le «pire des cas», selon Martin, il faudrait patienter jusqu'au début juin.

«C'est une valeur ajoutée au produit que nous proposons, affirme-t-il. On croit que ça va nous aider à passer à l'étape suivante, celle de la rentabilité. Les Champions d'Ottawa en ont acheté un et Québec songe à changer le sien. Dans la Ligue Can-Am l'an dernier, nous étions la seule formation sans tableau. On voulait remédier à la situation au plus vite.»

Payé par la Ville, remboursé par les Aigles

Un règlement d'emprunt a été adopté lors de la dernière séance du conseil municipal le 2 février. L'équipement demeurera la propriété de la Ville de Trois-Rivières, qui devrait investir environ 300 000 $ dans le processus. La somme sera par la suite remboursée par les Aigles grâce aux profits de la vente de publicité sur quelques saisons.

«Nous en sommes présentement à préparer l'appel d'offres», souligne le porte-parole de la Ville Yvan Toutant, qui tient à rassurer la population. «Même en cas de déménagement de la concession, le tableau restera notre propriété. Nous pourrions d'ailleurs nous en servir pour d'autres cérémonies, peu importe la saison.»

Dans le camp des Aigles, on se dit confiant de vendre suffisamment de publicité afin de justifier cet important achat.

«Le haut du tableau est déjà réservé à Chaussures Pop, l'une des bannières de la compagnie Côté-Réco de notre actionnaire Michel Côté. Il y a également des sources de revenus significatives à faire avec de la pub autour du tableau. On a déjà commencé à regarder ça avec nos commanditaires. Le président des Capitales, Michel Laplante, me racontait qu'ils avaient réussi à augmenter de 200 000 $ la valeur de leurs partenariats après la première année de l'utilisation de l'écran géant. Ça fait plusieurs mois qu'on vise à dégager des surplus, on se rapproche de cet objectif.»

Des images fixes... pour l'instant

Les images projetées sur l'écran seront statiques. Il s'agira en fait d'un tableau d'animation servant à présenter les statistiques des joueurs, photo à l'appui. «Quand un de nos gars réussira à voler un but, par exemple, les fans pourraient contempler une vidéo mettant en vedette le Roadrunner. Il ne faut donc pas s'attendre à des vidéos de foule comme au Centre Bell. Pas pour tout de suite en tout cas.»

«Des logiciels existent pour filmer la foule, pour avoir des images en mouvement. Nous pourrions nous pencher sur ce dossier après avoir installé le tableau», croit Yvan Toutant.

Par ailleurs, René Martin a tenu à mentionner que la webdiffusion des matchs des Aigles à domicile serait optimisée en 2015. L'équipe investira afin de rendre la retransmission des matchs sur le web plus intéressante. «Ça va ressembler davantage au produit offert à Québec et Rockland.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer