Surprenants Estacades!

Vincent Labbé n'est qu'en secondaire 4, mais ça... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Vincent Labbé n'est qu'en secondaire 4, mais ça ne l'empêche pas de flirter avec le premier rang des marqueurs de sa division en basketball juvénile. On le voit ici aux côtés de l'entraîneur Ibrahima Diop.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Il règne une belle ambiance dans les couloirs des gymnases sportifs des Estacades. Surtout quand les joueurs de basketball défilent après l'école. Normal, plusieurs équipes connaissent encore du succès cette année. Celle qui impressionne le plus reste toutefois cette formation juvénile pilotée par Ibrahima Diop.

En effet, les gars n'ont toujours pas perdu depuis le lancement des hostilités en novembre (9-0). Ils dominent le classement de la section provinciale 1-b et misent sur l'un des meilleurs francs-tireurs du circuit en Vincent Labbé, un jeune de secondaire 4 ayant réussi une moyenne de 23,5 points par match, et ce en huit rencontres.

«Je prévoyais une bonne campagne, mais peut-être pas à ce point là! Je suis surpris par notre niveau de jeu. Ce sont tous des joueurs qui ont grandi avec nous, qui sont là depuis le secondaire 1», explique l'entraîneur, dont les jeunes se préparent à recevoir les représentants de l'école secondaire de la Seigneurie, ce soir à compter de 19 h.

«C'est vrai qu'on a une belle chimie», opine Labbé, un ailier doté d'un bon physique, à l'instar de plusieurs de ses coéquipiers. «Je pense que c'est notre force. Dans les statistiques des rebonds, on domine. On a souvent avantage dans ces batailles et ça nous offre aussi plus d'options. Mais flirter avec le premier rang des marqueurs, ça non, je ne m'y attendais pas! Mais si je suis aussi haut, c'est grâce au reste de l'équipe», convient celui qui aimerait poursuivre sa carrière au collégial dans les rangs AAA, dans deux ans. «Vincent lance bien et dribble tout aussi bien, analyste Diop. Il a développé plusieurs aspects de son jeu dernièrement. Son éclosion explique en partie pourquoi nous sommes dans cette position au classement.»

Les Estacades tenteront d'ailleurs de gagner le championnat de la saison régulière pour la première fois dans cette division. Nul doute que les matchs des gars seront suivis de près par leurs camarades des Estacades jusqu'à la fin du calendrier!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer