Du sable dans l'engrenage chez les Patriotes

Les Patriotes auront fort à faire s'ils souhaitent... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Patriotes auront fort à faire s'ils souhaitent terminer premiers de la section Est. Mercredi au Colisée, les Redmen et leur gardien Jacob Gervais-Chouinard ont eu le dessus dans une confrontation qui était très attendue.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

Les Patriotes laissent filer une avance de deux buts et perdent le premier rang devant McGill. Les étudiants de McGill se réveillent donc jeudi matin en tête du classement de la section Est du circuit ontarien de hockey universitaire, en vertu de leur nombre de victoires (16 contre 15). Or, bien qu'ils aient tiré de l'arrière pendant une bonne partie de la rencontre, plusieurs s'entendaient pour dire qu'ils avaient mieux joué que leurs adversaires. Hubert le premier.

«En terme d'exécution, ils ont été plus efficaces, tranchait l'entraîneur. Nous avons raté des jeux faciles qu'on réussit à faire habituellement. Les Redmen étaient plus engagés. Il faut leur donner le crédit, surtout à cinq contre cinq.»

Pourtant, les Patriotes, bien que moins efficaces que les Redmen dans plusieurs départements, contrôlaient leur destinée. Un but du défenseur Jérémy Beaudry en fin de première période, juste avant la sirène, permettait aux locaux de rentrer au vestiaire avec le sourire.

En deuxième, Billy Lacasse inscrivait son deuxième point du match lors d'une attaque massive, battant Jacob Gervais-Chouinard d'un bon tir du poignet. Il s'agissait de l'un des derniers moments de réjouissance pour les Patriotes et la plupart des 607 personnes présentes dans les gradins...

Mathieu Pompei a d'abord pris son propre retour dans l'enclave pour faire 2-1, puis il a décoché un lancer frappé qui a battu Guillaume Nadeau, avec une centaine de secondes à faire à la période.

La troisième a commencé comme la deuxième avait fini dans le camp des Redmen. Jonathan Brunelle a profité d'un embouteillage dans le territoire des Patriotes pour donner l'avance aux siens.

Malgré le temps d'arrêt demandé par Hubert, McGill a continué à dicter le rythme, Pietro Antonelli chassant Nadeau de la rencontre à l'aide d'un tir anodin. L'ancien des Cataractes Maximilien LeSieur a complété la marque dans un filet désert pour clore les hostilités.

«On a bloqué beaucoup de lancers ce soir, c'était un bon match de route», s'enthousiasmait le pilote des Redmen Kelly Nobes. «Je pense que les deux filets de Pompei ont changé l'allure du match, bien qu'on avait les meilleures chances jusque là. J'ai plus ou moins apprécié le premier but des Patriotes, c'était très serré avec le cadran. En même temps, les gars ont manqué à leur couverture sur la séquence. Heureusement, on s'est bien repris.»

Ce revers, jumelé à la défaite de 8-5 devant Concordia il y a huit jours, porte à deux la séquence des Patriotes à domicile, une première depuis l'automne 2011. «Les gars se sont peut-être mis un peu trop de pression avec ces deux matchs. Il faut maintenant se regrouper», soutient Hubert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer