Les Stingers surprennent les Patriotes

Le gardien Guillaume Nadeau et ses coéquipiers ont... (Photo: Courtoisie Benoît Villemure)

Agrandir

Le gardien Guillaume Nadeau et ses coéquipiers ont subi un gênant revers de 8-5 face à Concordia, mercredi, devant l'une des meilleures foules pour un match de hockey universitaire ces dernières années au Colisée.

Photo: Courtoisie Benoît Villemure

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Le piège était immense et les Patriotes ont sauté dedans à pieds joints. Alors qu'elle se battait pour le premier rang du classement général, la troupe de Marc-Étienne Hubert a subi un revers surprenant de 8-5 face aux Stingers de Concordia au Colisée.

Pourtant, les Montréalais connaissent une saison difficile, eux qui occupent la huitième place sur neuf dans l'Est, et peu de gens s'attendaient à ce qu'ils viennent causer un choc face à la quatrième équipe au pays. Mais la troupe de Kevin Figsby y est allée d'une performance inspirée face aux Patriotes, qui ont su se compliquer la vie.

«Ce soir, c'était général, ce n'était pas isolé. Tout le monde a été ordinaire. C'était une mauvaise performance d'équipe. Peux-tu me nommer un joueur qui a bien fait ce soir? Il n'y en a pas», a souligné Hubert au terme de la rencontre.

Celui-ci estime que le long voyage à Thunder Bay le week-end dernier aura été l'un des facteurs de ce revers, l'équipe n'ayant eu qu'une pratique avant le match contre les Stingers.

Les Trifluviens détenaient l'avance 4-2 en début de deuxième période, eux qui ont marqué trois buts en moins de deux minutes à la fin du premier vingt, et semblaient se diriger vers la victoire. C'était jusqu'à ce qu'Olivier D'Aoust, des Patriotes, et Gabriel Bourret, des Stingers, soient chassés pour rudesse. Au banc des pénalités, le joueur des Patriotes a aspergé son vis-à-vis d'eau, attirant la réplique, ce qui a poussé D'Aoust a tenter de sauter sur le banc adverse. Les arbitres sont intervenus, et à la surprise générale, c'est Bourret qui a été expulsé de la rencontre. Une séquence qui, étonnamment, a réveillé les Stingers. Les visiteurs se sont serrés les coudes et ont inscrit quatre buts sans réplique. Le quatrième, marqué sur une revirement dès la 14e seconde du troisième tiers, a jeté une douche froide sur les Patriotes.

La défaite est d'autant plus gênante pour les Trifluviens qu'elle a eu lieu devant la meilleure foule en saison depuis quelques années. Des centaines d'étudiants étaient sur place dans le cadre du Carnaval étudiant de l'UQTR, mais leurs célébrations ont été de courte durée.

«C'est décevant pour les gens qui se sont déplacés, parce qu'ils n'ont pas vu notre vraie équipe. Le premier rang, c'est une chose, mais on travaille fort pour attirer du monde, les gens se sont déplacés, et ils n'ont pas vu notre vraie équipe.»

Dany Potvin, particulièrement efficace, a inscrit trois buts dans la victoire des siens, alors que Scott Oke, Olivier Hinse et le Trifluvien Antoine Houde-Caron ont récolté deux points.

Pour les locaux, Guillaume Nadeau n'a pas connu son meilleur match, lui qui a fait face à 32 lancers, alors que face à lui, Robin Billingham a reçu 35 tirs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer