• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Classique hivernale de la LHJMQ: deux salles combles dans la mire 

Classique hivernale de la LHJMQ: deux salles combles dans la mire

L'aménagement d'une patinoire au coeur des Grandes estrades... (Photo: Maxime Bergeron)

Agrandir

L'aménagement d'une patinoire au coeur des Grandes estrades du Festival western de Saint-Tite donne un coup d'oeil assez spectaculaire.

Photo: Maxime Bergeron

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Parole du scénariste de la Classique hivernale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, depuis que la patinoire a commencé à prendre forme dans l'enceinte des Grandes estrades du Festival western de Saint-Tite, les téléphones de la billetterie ne dérougissent plus!

Alors que les premiers coups de patins seront donnés mercredi, à quelques jours du lancement officiel des festivités, Bryan Perro est convaincu que le match contre les Remparts de Québec, samedi après-midi, sera disputé à guichets fermés. Il n'écarte pas la possibilité que la totalité des 15 000 billets disponibles pour le week-end s'envolent.

«La réponse du public est très satisfaisante! Depuis qu'on a commencé à installer les équipements et faire la glace, on sent de plus en plus l'engouement. En plus, on annonce de la belle température», se réjouit Perro.

Mardi, il ne restait qu'une poignée de billets disponibles pour le samedi en comparaison avec 2500 pour la rencontre du vendredi soir contre les Tigres de Victoriaville.

«On s'attend à avoir beaucoup de gens à la porte. Mais plus ils attendent, moins il va rester de billets disponibles», lance Perro avec enthousiasme.

Maintenant la surface glacée aménagée au coeur de l'enceinte, les organisateurs de la Classique hivernale de LHJMQ sont àcourt de superlatifs pour décrire le décor.

«C'est vraiment très impressionnant. Seulement en observant la patinoire en plein coeur du stade, ça donne des images spectaculaires», s'exclame Perro.

Feux d'artifice et F-18

Côté divertissement, les amateurs devraient en avoir plein la vue. En plus des spectacles prévus avant et après chaque match, des feux d'artifice illumineront le ciel après la rencontre vendredi (22 h 30).

Le lendemain, ce sont des F-18 qui survoleront les Grandes estrades pendant l'interprétation de l'hymne national.

«Ça fourmille beaucoup autour du stade. Tout roule très bien!», lance le scénariste des festivités.

Match des personnalités

La surface glacée confectionnée par l'entreprise Glace CT Ice sera mise à l'épreuve pour une première fois mercredi. Les joueurs des Cataractes vont d'abord sauter sur la patinoire dès ce matin pour une séance d'entraînement.

En soirée, le public est invité à assister à une rencontre mettant en vedette d'anciens joueurs des Cataractes, des personnalités ainsi que des membres des médias, sur le coup de 19 h. Le coût d'entrée a été fixé à 2 $ pour les enfants, 5 $ pour les adultes et tous les profits seront versés au hockey mineur de Saint-Tite.

Par ailleurs, Denise Gagnon organisera des autobus qui feront le trajet entre Shawinigan et Saint-Tite pour voyager les partisans aux matchs.

Les départs se feront depuis le Centre Gervais Auto à 17 h 30, vendredi, et 14 h, samedi, au coût de 6 $. Les personnes intéressées peuvent contacter le 819 538-0871.

Anciens Cataractes

Gabriel Girard

Adam Leblanc-Bourque

Gabriel Lemieux

Nicolas Désilets

Cédric Lalonde-McNicoll

Philippe Deblois

Jonathan Bellemare

Anthony Quessy

Danny Dupont (ancien entraîneur-adjoint)

Anciens de la LNH

Pierre Sévigny

Marc Bureau

Steve Larouche (entraîneur-adjoint des Cataractes)

La fièvre du hockey atteint Saint-Tite

Plutôt habituée aux ambiances western de l'automne, Saint-Tite a troqué le traditionnel chapeau de cowboy pour le casque de poil officiel de la Classique hivernale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

En plein coeur de la municipalité, c'est au rythme du hockey que les citoyens vivent depuis quelques jours en prévision de ce week-end qui s'annonce historique.

En marge d'un concours organisé par les Cataractes de Shawinigan, plusieurs maisons ont notamment été décorées à l'effigie de l'événement.

«Il y a une ambiance spéciale qui s'installe. L'organisation des Cataractes travaille très fort pour livrer un événement extraordinaire. Je ne peux pas demander mieux que ça», s'emballe le maire André Léveillé.

Le premier magistrat trépigne surtout d'impatience à l'idée de voir la rondelle tomber dans le décor spectaculaire aménagé au coeur des Grandes estrades du Festival western. «C'est impressionnant de voir la patinoire qui prend presque tout l'espace dans l'arène. Je n'en reviens pas! J'ai vraiment hâte de voir les matchs.»

Par ailleurs, la municipalité de Saint-Tite a collaboré avec la Sûreté du Québec et les organisateurs de la Classique hivernale afin de s'assurer que tous les amateurs qui s'y déplaceront pourront vivre une expérience agréable. «On se soucie énormément des visiteurs. On veut offrir une sécurité adéquate. On a l'habitude de recevoir du monde», note le maire Léveillé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer