Tchad Ayotte au pays des Cowboys

Après avoir défendu les couleurs d'Équipe Québec à... (Photo: Facebook)

Agrandir

Après avoir défendu les couleurs d'Équipe Québec à la Coupe Canada, Tchad Ayotte (#50) représentera le pays lors du prestigieux International Bowl d'ici la fin du mois, à Arlington au Texas.

Photo: Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «Il y a deux ans, je me disais que d'assister à un match de la NFL serait une expérience incroyable. Mais jamais je n'aurais pensé avoir un jour la chance de jouer au football dans le stade d'une équipe professionnelle. C'est spécial!»

C'est pourtant ce qui attend Tchad Ayotte, un ancien joueur des Estacades de Trois-Rivières, aujourd'hui porte-couleurs de la formation du Collège Notre-Dame-de-Foy, l'un des meilleurs clubs du réseau collégial au Québec. Ayotte, 17 ans, a été retenu par Football Canada afin de prendre part au prestigieux International Bowl, compétition réservée aux plus beaux espoirs chez les U-18.Le Canada affrontera le 30 janvier une équipe d'Américains du même âge, mais pas n'importe où. En fait, Ayotte et ses coéquipiers auront le privilège de disputer la partie au AT&T Stadium, domicile des Cowboys de Dallas, dans la ville d'Arlington au Texas. Il y a quelques jours à peine, le stade, le plus grand amphithéâtre couvert au monde, accueillait le championnat national de la NCAA. Disons qu'il y a des endroits moins agréables pour pratiquer son sport favori...

«On part (samedi) et durant la semaine, nous pratiquerons sur le terrain d'une école secondaire pas très loin du stade. Il y aura des séances d'entraînement d'environ quatre heures par jour en plus des rencontres avec les entraîneurs. Nos coachs proviennent d'un peu partout au pays. Le coordonnateur défensif, Ronald Hilaire, fait partie du personnel des Redmen de McGill. Ce sera un beau défi pour tout le monde, on a hâte!»

Le secondeur admet que de se frotter à des Américains représentera tout un test, mais il assure ne pas être intimidé par ce qui l'attend au Texas. «L'an dernier, le Canada avait gagné le match du côté des U-18, mais plusieurs bons joueurs des États-Unis n'étaient pas en uniforme en raison du championnat mondial. Ce sera différent cette année. On sait que des gars là-dedans vont se faire repêcher division 1 dans la NCAA. Par contre, ils ont le même âge que nous alors non, je ne suis pas trop inquiet.»

Ayotte a mérité cette promotion après être parvenu à se classer sur l'équipe d'étoiles lors de la Coupe Canada, l'été denier. Il est évidemment le seul joueur de football originaire de la Mauricie à accompagner la sélection nationale.

«À l'époque où je jouais aux Estacades, Pierre-Luc Crête avait réussi à intégrer l'équipe du Québec. C'était déjà un bel exploit, je trouvais ça gros. Je n'aurais jamais songé me rendre aussi loin qu'avec Équipe Canada.»

Une dizaine de Québécois représenteront le pays à l'International Bowl. Plusieurs dépisteurs devraient épier les faits et gestes des joueurs au AT&T Stadium, mais Ayotte ne s'en formalise pas. L'étudiant en sciences humaines, profil Sport, n'est pas rendu là dans sa réflexion.

«Je me concentre sur mes études au cégep. Côté football, on a perdu en demi-finale contre le Vieux-Montréal l'an dernier et après un début de saison un peu difficile, je pense avoir connu une meilleure deuxième moitié. Cela m'a pris environ un mois pour bien assimiler le cahier de jeux au CNDF, mais je me suis acclimaté. L'an prochain, j'espère avoir un poste de partant à tous les matchs sur l'unité défensive.»

Mais d'ici là, il vivra un rêve de gamin: jouer une partie de football dans le stade des Cowboys de Dallas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer