Roch Goyette, l'adjoint devenu entraîneur-chef

Porte-couleurs des Patriotes pendant plusieurs saisons, l'ex-gardien Roch... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Porte-couleurs des Patriotes pendant plusieurs saisons, l'ex-gardien Roch Goyette a aussi été l'adjoint de Pierre Clermont ces cinq dernières années.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En novembre dernier, le Service de l'activité physique et sportive de l'UQTR a pris une décision qui en a ébranlé plusieurs. Après 23 ans à la tête de l'équipe de soccer masculin des Patriotes, Pierre Clermont a été démis de ses fonctions.

À l'époque, son adjoint Roch Goyette croyait bien qu'il serait le prochain à payer pour le changement de philosophie que le SAPS espérait établir. On lui a plutôt confié les rênes de la formation trifluvienne. Il dirigera son premier match préparatoire ce week-end, face aux Piranhas de l'École de technologie supérieure.

«J'ai trouvé ça très dur», admet Goyette, qui a épaulé Clermont pendant cinq ans à la suite de son stage comme gardien de but chez les Patriotes. «Je le côtoie depuis longtemps, il a toujours été honnête et dévoué. Je ne crois pas que tous réalisent tout ce qu'il a pu amener de positif pour ce programme.»

Le choc a été tout aussi brutal quand le Gatinois de 30 ans a appris qu'il se retrouvait en tête de lice pour remplacer son mentor. «Ç'a été un long processus et à ce chapitre, l'UQTR a bien fait les choses. Je n'aurais pas accepté de devenir entraîneur-chef si on me l'avait proposé immédiatement après le départ de Pierre. Il a d'ailleurs été un des premiers à qui j'en ai parlé. Il demeure d'ailleurs le coordonnateur du sport d'excellence, je vais continuer à travailler avec lui.»

Malgré l'empathie qu'il éprouve pour Clermont, Roch Goyette doit aussi penser à la saison hivernale de 2015, qui s'amorcera le 1er février. «On a mis la barre très haute», assure l'ancien membre d'Équipe Québec et du programme national, qui a déjà eu des essais chez les professionnels avant qu'une blessure au tibia ne vienne contrecarrer ses plans.

«J'ai eu la chance de jouer longtemps dans le circuit universitaire, je connais bien le réseau et les joueurs de l'édition actuelle. On vise le championnat intérieur, mais je veux aussi préparer le groupe afin de retourner aux nationaux l'automne prochain. En ce sens, nous allons changer un peu notre approche, qui sera davantage axée sur la possession du ballon et la récupération agressive.»

Le dernier match préparatoire aura lieu le dimanche 25 janvier, contre l'Académie de l'Impact de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer