Un plateau magique pour Beauvillier?

Anthony Beauvillier doit placer 21 rondelles sous les... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Anthony Beauvillier doit placer 21 rondelles sous les cordages d'ici la fin de la saison pour atteindre le plateau magique des 50 buts.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Peu importe le circuit, peu importe l'âge, le plateau des 50 buts est magique au hockey. Imaginez lorsque vous avez une chance de l'atteindre dans la meilleure ligue junior au monde à seulement 17 ans!Voilà dans quelle position s'est placé Anthony Beauvillier avec son excellent début de saison, lui qui revendique 29 buts à ses 42 premières sorties. Il dispose donc de 26 parties pour pousser 21 rondelles sous les cordages s'il veut devenir seulement le deuxième patineur de son âge dans l'histoire des Cataractes à atteindre cette marque, après Stéphan Lebeau en 1985-86. Lebeau en avait inscrit 69 buts cette année-là mais c'était à une époque où l'offensive était pas mal plus punitive. Lebeau était entouré de Patrice Lefebvre et Denis Paul, et les trois compagnons de trio avaient facilement fracassé la barre des 100 points!

Beauvillier évolue dans un environnement bien différent, où chaque séquence est découpée sur vidéo par une armée d'entraîneurs. Il faut aussi lui accorder qu'il n'évolue pas avec des compagnons aussi talentueux que Lebeau. Le voir pourchasser un tel exploit donne une idée de l'impact qu'il a au sein de son équipe, lui qui n'avait pourtant réussi que neuf buts la saison dernière!

«L'an dernier, on avait comme plan de l'opposer systématiquement au meilleurs éléments adverses. On savait qu'à court terme, ça le pénaliserait sur le plan statistiques, mais on était très confiant que ça lui donnerait un bagage dont il pourrait se servir dans les prochaines années», fait remarquer son pilote Martin Bernard, qui assure ne pas être surpris par la progression prodigieuse du premier choix de l'équipe il y a deux ans. Bernard prévient toutefois que la quête vers le plateau des 50 buts sera difficile.

«Le jeu est toujours plus serré après les Fêtes. Et puis, Anthony fait maintenant partie du plan de match adverse, il est toujours très surveillé. Dans ces conditions, c'est difficile de prévoir ce qui va arriver. Mais ce que je sais, c'est que son instinct de marqueur est développé, je l'ai vu marquer de partout dans le midget AAA. Je sais aussi que c'est tout un compétiteur! Partant de là, c'est possible qu'il réussisse ce fait d'armes.»

Les yeux du principal intéressé s'illuminent lorsqu'on l'aborde sur la question. «Qui n'aimerait pas ça, marquer 50 buts? C'est sûr que j'aimerais le faire!», sourit le joueur de centre. «Par contre, je ne dois pas m'imposer de pression supplémentaire avec ça. Je dois simplement continuer de jouer comme je le fais depuis le début de la saison.»

Beauvillier sait de quoi il parle, il n'a pas aimé ses deux derniers matchs où justement, il n'a pas été en mesure de faire briller la petite lumière rouge derrière le portier adverse. C'est tout juste avant cette séquence qu'il avait pris conscience qu'il pouvait atteindre les 50 réussites. «J'avais été voir les statistiques sur le site Internet de la Ligue, ça m'avait frappé. J'en avais entendu parler un peu avant ça mais en voyant les chiffres, j'ai compris que c'était possible pour vrai. Mais ça m'a joué des tours au cours des deux derniers matchs, je me suis mis à trop penser dans le feu de l'action. Je dois revenir à mes bonnes habitudes.»

La jeune vedette des Cataractes n'en est pas à sa première course contre la montre. Il y a deux ans dans le midget AAA, il tentait d'atteindre le plateau des 40 buts... en 41 matchs! «J'ai finalement terminé à 39!», raconte-t-il. «C'est sûr qu'au dernier match, c'était impossible de ne pas y penser! Cette petite expérience peut me servir ici», croit Beauvillier, qui avait fracassé la marque des 50 buts en comptabilisant ses filets inscrits en séries.

La quête de Beauvillier se poursuit ce soir alors que les Foreurs de Val-d'Or débarquent au Centre Gervais Auto. Les Foreurs, installés au 14e rang du classement général, montrent la pire fiche défensive du circuit Courteau et ils ont perdu leur deux derniers matchs. Du côté des Shawiniganais, ils vont tenter d'aligner une cinquième victoire de suite.

steve.turcotte@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer