Olivier Dallaire rejoint finalement le Blizzard

En plus de jouer un jeu physique, Olivier... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

En plus de jouer un jeu physique, Olivier Dallaire a jeté les gants à quelques reprises dans la LHJMQ, mais aussi au niveau universitaire, là où les bagarres sont pourtant interdites.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il s'est fait attendre, mais Olivier Dallaire a finalement rejoint le camp du Blizzard Cloutier Nord-Sud de Trois-Rivières. Le défenseur, qui évoluait avec les Patriotes de l'UQTR jusqu'à cette année, ne sera toutefois pas en uniforme vendredi soir face aux River Kings de Cornwall.

À l'origine, l'arrière de 23 ans devait se joindre à l'équipe pour la saison 2013-2014. Il était même présent à la conférence de presse de l'équipe en début de campagne. Mais à la dernière seconde, il avait fait faux bond pour retrouver son ancien vestiaire au Colisée, celui peint vert et orange.

«C'est sûr que Dallaire, ça fait deux ans que je l'attends. Il va apporter de la stabilité et de l'intensité. Avec (Jean-Philippe) Paquet, ça nous fait deux joueurs qui ont cet aspect physique et défensif», mentionne l'entraîneur-chef Alain Côté.

L'arrière avait d'ailleurs commencé à s'entraîner avec l'équipe avant le temps des Fêtes, lui qui soignait une blessure dont il n'est pas entièrement remis. Sa présence a d'ailleurs joué un rôle dans la décision du directeur général Sylvain Robert d'échanger Nicolas Dumoulin à Rivière-du-Loup, sachant qu'il aurait une nouvelle pièce à la ligne bleue sous peu.

«On s'attend à ce qu'il soit un bon défenseur défensif. Il n'est pas le plus grand, mais il joue avec intensité, donne des mises en échec et peut allumer une couple de feux. Ce sera bon sur une petite patinoire comme celle du Colisée, qu'il connaît très bien», souligne Robert, ajoutant qu'il compare son nouveau joueur à Jonathan Oligny chez les Prédateurs de Laval.

«J'espère que son arrivée pourra nous permettre d'ajouter un Tommy Tremblay ou un Olivier Hotte l'an prochain», ajoute-t-il à propos de la connexion «patriotique».

Une équipe améliorée

Contrairement à ses nouveaux coéquipiers, Dallaire ne sera pas en uniforme ce soir face aux River Kings de Cornwall, la direction de l'équipe préférant s'assurer qu'il est parfaitement guéri de sa blessure.

Même s'ils occupent le dernier rang du classement, les River Kings connaissent une bonne séquence avec une récolte de six points à leurs quatre dernières sorties. Enfin débarrassés de leurs problèmes au chapitre du propriétaire de l'équipe, les hommes d'Olivier Filion pourraient jouer les trouble-fêtes dans la ligue selon Côté.

«C'est une bonne équipe sur papier, à vrai dire, elle l'était l'an dernier aussi. Les River Kings ont du talent et, oui, ils seront dangereux et je m'attends à ce qu'ils connaissent une bonne deuxième moitié de saison.»

En plus de son premier trio qui ne dérougit pas - Stéphane Boileau, Yann Joseph et Marc-André Huot font partie des huit meilleurs marqueurs de la ligue -, Côté a eu la main heureuse en formant deux duos composés de Jonathan Bellemare et Maxime Tanguay, cinq points chacun à leurs deux derniers matchs, ainsi que de Carl Gélinas et Mathieu Guertin, qui apportent beaucoup d'énergie sur le troisième trio. Le tout se poursuivra ce soir, 20 h, alors que le pilote tentera de savoir à qui les jumeler pour connaître un maximum de succès.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer