Un ex-Rouge et or aux commandes des Diablos

Olivier Turcotte-Létourneau a connu passablement de succès dans... (Photo: Le Soleil)

Agrandir

Olivier Turcotte-Létourneau a connu passablement de succès dans l'uniforme du Rouge et Or entre 2006 et 2010. Il a par la suite campé le rôle de technicien du profil football à l'Externat Saint-Jean-Eudes.

Photo: Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Diablos ont déniché leur homme de confiance. C'est finalement Olivier Turcotte-Létourneau, un ancien du Rouge et Or de l'Université Laval, qui remplacera Martin Croteau comme entraîneur-chef de la formation collégiale de football.

Turcotte-Létourneau occupera également les fonctions de coordonnateur défensif, lui qui agissait à titre de demi de coin dans les rangs universitaires. Il a d'ailleurs été nommé à deux reprises sur les équipes d'étoiles.

Ayant remporté trois fois la Coupe Vanier avec le Rouge et Or entre 2006 et 2010, il était à l'emploi de l'Externat Saint-Jean-Eudes de Québec, où il campait le rôle de technicien du profil football. L'an dernier, les Condors ont affiché un dossier de 6-3 en première division de la Ligue de football juvénile du Québec.

«À l'origine, ce n'était pas dans mes plans de quitter mon école secondaire, mais d'un autre côté, je ne pouvais refuser cette opportunité des Diablos», mentionnait le jeune homme de 29 ans, hier, dans une première entrevue au Nouvelliste.

«L'organisation est solide, le défi stimulant. J'ai côtoyé des anciens Diablos qui ont beaucoup influencé mon parcours de joueur. Le premier qui me vient en tête, c'est Mathieu Bertrand. Il y a une riche histoire ici. On parle d'un programme qui a incité le Vieux-Montréal ou La Pocatière à se lancer dans le football.»

Bachelier en administration des affaires, Turcotte-Létourneau détient le niveau 2 du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE). Le contrat le liant aux Diablos est d'une durée de trois ans. «Dans le contexte, ça me prenait un engagement solide. Je quitte Québec et déménage à Trois-Rivières, mais je devais aussi m'assurer d'avoir la confiance des gens du Cégep. C'est également motivant de savoir qu'à l'UQTR, ils travaillent sur l'implantation d'une équipe de football. Ça amène une nouvelle énergie en Mauricie et je veux participer à cet essor.»

Nouveau regard

Le Cégep de Trois-Rivières a annoncé avec enthousiasme l'embauche de son nouvel entraîneur.

«La nomination de M. Turcotte-Létourneau nous permet d'avoir une présence quotidienne et une approche plus actuelle des athlètes et de la réalité du football d'aujourd'hui. Nul doute que son sérieux et son dynamisme seront des atouts importants. Par ailleurs, son expérience procure aux Diablos une expertise en ce qui a trait au développement de nos joueurs défensifs. Son arrivée permettra aussi de jeter un nouveau regard sur le recrutement», indique le responsable des sports, Michael Guay.

Turcotte-Létourneau a même reçu une contre-offre de Saint-Jean-Eudes, d'où le délai dans la confirmation de son arrivée à Trois-Rivières. Les Diablos auraient préféré officialiser l'entente avant Noël.

«Ça ne fait pas si longtemps qu'il dirige, mais il a presque toujours baigné dans l'univers du football. Cet aspect a pesé dans la balance. Qu'il soit un ancien Rouge et Or amène aussi une dynamique intéressante. À Laval, ils n'ont jamais baissé les standards d'excellence», ajoute Guay.

Le nouvel homme de confiance des Diables rouges sera présenté aux membres de la presse au cours des semaines à venir. Un comité de sélection avait été mis en place afin de trouver l'entraîneur. Pierre Poirier, qui faisait partie de l'équipe d'adjoints de Martin Croteau, ainsi que l'ancien receveur Charles-Antoine Sinotte ont notamment été consultés.

Le directeur des services aux étudiants, Réjean Paquet, de même que le coordonnateur Daniel Tessier complétaient le groupe, en plus de Michael Guay.

Zachary Lord,

coordonnateur offensif?

Selon ce que Le Nouvelliste a appris, Zachary Lord serait pressenti pour rejoindre les troupes à titre de coordonnateur offensif. L'ancien quart-arrière des Diablos et du Vert et Or, qui a défendu les couleurs des Redmen de McGill ces dernières années à titre de demi défensif, est présentement en réflexion. S'il accepte l'offre, il occuperait un poste à temps plein saisonnier.

Il a également été permis d'apprendre que bien peu de candidatures provenaient de la région de la Mauricie. Au total, les dirigeants auront étudié 21 dossiers. Quelques rencontres avec Turcotte-Létourneau les auront finalement convaincus de le choisir.

«Il a un rêve, image Guay. Olivier avait la possibilité de poursuivre une carrière dans le domaine administratif, mais il veut diriger au football. On voit qu'il a une certaine ambition, il est très énergique et n'hésite pas à partager ses opinions. Les heures pour le programme, il ne les comptera pas.»

Partager

À lire aussi

  • Diablos: le temps commence à presser

    Sports

    Diablos: le temps commence à presser

    Olivier Turcotte-Létourneau aura bien peu de temps pour se familiariser à son nouvel environnement. La première pratique hivernale de la formation... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer