• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Michaël Bournival déçoit Michel Therrien depuis son retour au jeu 

Michaël Bournival déçoit Michel Therrien depuis son retour au jeu

Michel Therrien aimerait que Michaël Bournival démontre plus... (Photo: La Presse)

Agrandir

Michel Therrien aimerait que Michaël Bournival démontre plus de patience avec la rondelle. Le Shawiniganais a récolté une passe en quatre matchs depuis son retour, le 9 décembre.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Brossard

Michel Therrien souhaite obtenir une quelconque contribution à l'attaque de la part du quatrième trio du Canadien. L'entraîneur a maintenant la latitude d'y ajouter du mordant, avec à sa disponibilité en surplus un joueur de centre à caractère offensif.

Le vétéran Manny Malhotra s'acquitte admirablement de missions en défense depuis le début de la saison, principalement sur les mises en jeu. Mais il n'apporte pas grand-chose, sinon rien, à l'attaque, lui qui n'a noirci la feuille de pointage que d'une seule passe en 34 matchs.

Malhotra admet lui-même être «très déçu» de son manque de productivité sur le plan offensif.

«Nous sommes à la recherche d'une contribution offensive du quatrième trio, pas uniquement sur des missions comme des mises au jeu ou en infériorité numérique», a admis Therrien, lundi en point de presse.

C'est la raison pour laquelle le pilote a fait appel à David Desharnais et à Tomas Plekanec à la place de Malhotra, à certaines occasions au cours du match de samedi contre Ottawa. On doit s'attendre à ce qu'il poursuive l'expérience dans les prochaines rencontres.

Desharnais, que Therrien a muté à l'aile gauche, y trouve son compte puisqu'il peut continuer de jouer à la position de centre, en plus de conserver son temps d'utilisation en supériorité numérique. À son premier match officiellement comme ailier, Desharnais a passé 17:33 minutes sur la glace. Le temps d'utilisation de Malhotra n'a été que de 8:09 minutes.

Bournival déçoit

Un autre joueur qui déçoit quelque peu Therrien dans le moment, c'est Michaël Bournival. Le jeune attaquant a même été laissé de côté, samedi, et tout indique qu'il ne réintégrera pas la formation mardi soir. Le jeune Suisse Sven Andrighetto est peut-être en voie de lui ravir son poste.

«Depuis son retour au jeu, nous voulons qu'il démontre plus de patience avec la rondelle, qu'il fasse de meilleurs jeux, a élaboré Therrien, au sujet de Bournival. Il est capable d'être meilleur que ce qu'on a vu depuis son retour.»

Bournival a amorcé la saison à titre de réserviste et il s'est blessé à l'épaule gauche à son deuxième match de la saison, le 5 novembre. En quatre matchs depuis son retour le 9 décembre, il a amassé une passe.

Gonchar solide

Therrien s'est par ailleurs dit satisfait du rendement du vétéran défenseur Sergei Gonchar. «Il joue du hockey très solide. Il est moins mobile qu'il y a plusieurs saisons, mais il compense par son intelligence au jeu et son bon positionnement.»

Therrien a dit apprécier actuellement le jeu des défenseurs au chapitre de la relance et de l'exécution. «Nathan Beaulieu, depuis son plus récent retour de Hamilton, joue avec beaucoup d'intensité. J'aime notre groupe de défenseurs.»

Les Islanders, un bon test

Après avoir couronné de succès son récent séjour de cinq matchs à domicile, le Canadien entreprend une série d'autant de rencontres à l'étranger contre une équipe qui connaît une excellente première moitié de campagne.

Mine de rien, les Islanders de New York occupent le deuxième rang de l'Association Est grâce à un dossier de 23-10-0 pour 46 points, deux de plus que le Tricolore (21-11-2). Ils montrent une excellente fiche de 13-3 cette saison au vétuste Nassau Coliseum. Les acquisitions des défenseurs Nick Leddy et Johnny Boychuk ainsi que du gardien Jaroslav Halak ont grandement amélioré la défense de l'équipe.

Carey Price a été avare de commentaires quand on lui a parlé des succès de son ancien coéquipier. Le Slovaque montre une fiche de 18-6 et une moyenne de 2,24 buts accordés par match.

«C'est toujours positif de voir un ami et un ancien coéquipier bien jouer. Nous n'avons pas réellement gardé le contact parce que nous vaquons chacun à nos occupations. Il a souvent changé d'équipes au cours des dernières saisons, mais il semble avoir trouvé sa place.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer