Le Garden du Séminaire Saint-Joseph s'est refait une jeunesse

Aux dires des dirigeants du Séminaire Saint-Joseph, la... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Aux dires des dirigeants du Séminaire Saint-Joseph, la nouvelle surface de jeu du Garden fera l'envie de tous les programmes qui la fouleront.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le mythique «Garden» du Séminaire de Saint-Joseph s'est refait une jeunesse. Victime d'une inondation en janvier dernier qui a irrémédiablement endommagé la surface de jeu en bois franc, l'établissement d'enseignement n'a eu d'autre choix que de remplacer le plancher du gymnase dédié au basketball.

C'est devant quelque 400 spectateurs, dont plusieurs anciens joueurs du Vert et Or, qu'a été dévoilée dernièrement la nouvelle image d'une des fiertés du Séminaire. «Nous avons le plus beau gym dédié au basketball de la province. Il n'y a pas mieux que le bois franc comme surface de jeu pour le basketball», n'hésite pas à affirmer David Kirouac, le responsable des programmes de basketball, entraîneur et éducateur physique au SSJ, heureux que la mauvaise aventure de l'inondation puis de la détérioration du plancher original du gymnase soit enfin du passé.

Les couleurs des équipes sportives du SSJ sont prédominantes sur la nouvelle surface de jeu. Les lettres V et O trônent au centre du parquet alors que le nom de l'institution scolaire est inscrit à ses extrémités. Malgré ce tout nouveau plancher de bois franc, le gymnase Yvon-Lamarche a conservé son esprit si caractéristique et ses murs de briques. Les nombreuses bannières de championnats toujours accrochées dans les hauteurs du gymnase rappellent que le Garden du Séminaire a une longue histoire.

«Le Séminaire a 154 ans. Nous sommes conscients, comme nos anciens élèves, de l'importance de l'histoire de notre école», a précisé Charles Hébert, le coordonnateur du service aux élèves de l'institution.

Le basketball est presque une religion au SSJ. Près de 25 % des 780 étudiants jouent pour l'une ou l'autre des 16 équipes de l'école. «Le basketball est une fierté ici», avoue Kirouac.

Les cadets et les juvéniles division 1 du SSJ et du Collègue Jean-de-Brébeuf de Montréal ont joué sur la nouvelle surface hier. Lors du premier match, les cadets du Vert et Or se sont inclinés face aux visiteurs par la marque de 46 à 42. Leurs collègues plus âgés ont toutefois fait les choses de manière spectaculaire, en l'emportant 94-84 en prolongation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer