La séquence des Estacades se termine au pire moment

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Les Estacades de Trois-Rivières pouvaient difficilement choisir un pire moment pour voir leur séquence de victoires consécutives prendre fin. Les protégés de Frédéric Lavoie n'ont pas réussi à obtenir leur 18e gain de suite, dimanche, en finale du Challenge Reebok, et se sont inclinés 5-2 contre la meilleure équipe au classement, les Commandeurs de Lévis.

Tirant de l'arrière 1-0 en deuxième période, les Estacades y sont allés de deux coups de canon en l'espace de 25 secondes, quand Tristan Tardif et Jérémy Léveillé ont fait scintiller la lumière rouge.

Mais les Estacades allaient jouer de malchance quelques minutes plus tard. Sur une tentative de dégagement des Commandeurs, la rondelle a touché le séparateur entre les baies vitrées dans la zone trifluvienne. Le disque est alors revenu devant le filet, endroit où ne se trouvait plus le gardien Antoine Boislard qui était posté derrière son but. Tommy Cardinal, qui passait par là, n'a eu qu'à tirer dans une cage abandonnée pour retourner les deux équipes à la case départ.

«Ça fait partie du jeu, note Lavoie. Notre plan de match était de prendre l'avance et ensuite de fermer le jeu le plus longtemps possible. Ça les aurait forcés à ouvrir le leur et on aurait pu en profiter. On n'a pas eu l'avance longtemps.»

Ce but a semblé fouetter les Commandeurs, qui ont alors pris le contrôle de la rencontre. Ils ont ajouté deux filets en troisième période avant qu'Alex Breton complète le tout dans une cage déserte.

N'allez toutefois pas croire que Lavoie avait quelque chose à redire sur la performance de sa troupe, même si elle n'a pas été en mesure de défendre son titre qu'elle avait acquis en 2013.

«Nous avons eu un beau tournoi. Ça aurait été le fun de gagner, mais au-delà de ça, je pense que nous avons beaucoup appris en vue des séries éliminatoires. C'était une autoévaluation pour les gars et pour l'équipe. Ça va nous permettre d'arriver en séries vraiment prêts.»

Le défenseur Jocktan Chainey a été sélectionné sur l'équipe d'étoiles du tournoi.

Après une semaine éreintante de la sorte, les adolescents pourront enfin relaxer et se concentrer sur leurs études, puisqu'ils seront en vacances de matchs jusqu'au 9 janvier lorsqu'ils affronteront les Commandeurs, encore une fois.

«Je suis entraîneur, je n'ai pas joué et je suis fatigué. J'imagine que les gars sont brûlés aussi. Ce sera opportun d'avoir trois semaines de repos pour revenir en force. C'est pour ça qu'on essaie de ne pas avoir de match après le Challenge, parce que si tu y fais un bout (de chemin), tu y laisses beaucoup d'énergie et c'est difficile de revenir en force une semaine après.»

Puisque le match de la finale du Challenge Reebok ne comptait pas au classement, la séquence de 14 victoires en saison régulière se poursuivra en janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer