Plus de pression qu'à l'habitude pour Zewski

Mikaël Zewski fera face à Jeremy Bryan samedi... (La Presse)

Agrandir

Mikaël Zewski fera face à Jeremy Bryan samedi soir à Las Vegas.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Mikaël Zewski connaît bien Las Vegas. Samedi soir au Cosmopolitan, il s'agira déjà de son septième combat dans la capitale mondiale du jeu, un endroit qu'il se plaît à appeler son deuxième domicile, après Trois-Rivières.

Qu'à cela ne tienne, le pugiliste à la fiche immaculée (25-0, 20 K.-O.) est arrivé au Nevada en début de semaine avec une petite dose de stress additionnelle. La ceinture NABF des mi-moyens sera en jeu contre Jeremy Bryan (17-4, 7 K.-O.), un Américain qui a fait suer quelques boxeurs en ascension ces derniers mois, dont Sadam Ali (19-0), contre qui il s'est finalement incliné par décision partagée.

Pour Zewski, aucun doute possible: il s'agira de son plus gros test en carrière jusqu'à maintenant, comme il l'avait mentionné au Nouvelliste la semaine dernière. «Dans ma tête, c'est clair que Bryan battrait (Prince) Doku, le gars que j'ai vaincu pour remporter la ceinture en juin dernier. En réalité, il y a de bonnes chances qu'on se rende à la limite du combat de dix rounds.»

La limite, le Trifluvien ne l'a atteinte qu'à cinq reprises depuis le début de sa carrière chez les pros. Jamais pour un duel prévu pour dix rounds par contre. 

«Je suis plus gros que lui, plus massif aussi. Il faudra travailler au corps, essayer de lui couper le souffle. Avant, Bryan se classait chez les 140 livres, ça ne fait pas si longtemps qu'il évolue chez les 147. J'ai sûrement un avantage de ce côté, quoiqu'il semble assez difficile à toucher. Il mise sur des mains légères et mobiles. Sauf que je ne doute pas que je peux lui faire mal!»

Visibilité accrue

Habitué de se retrouver sous les feux de la rampe quand il se produit au Québec, l'athlète de 25 ans a vécu son premier entraînement public médiatique au sud de la frontière cette semaine. Organisée par Top Rank, l'activité a permis à Zewski de fraterniser avec plusieurs médias spécialisés. Eux, ils sont bien au fait de la valeur de Bryan.

«Tout le monde sait qui c'est. Il est perçu comme un excellent test, c'est pourquoi je me mets plus de pression. Bryan a le respect des observateurs, je suis conscient qu'il constitue un gros risque.»

Chose certaine, cet intérêt des médias pour Zewski confirme qu'il est passé d'espoir à candidat sérieux pour un combat de championnat du monde dans les mois à venir. Peut-être en 2015, qui sait.

«Je ne veux pas voir aussi loin, mais en même temps, je ne suis pas insensible aux conversations avec mon agent ou d'autres personnes du milieu. Ça pourrait se faire, même plus tôt qu'on pense. En 2014, je visais un titre et idéalement, un top-15 mondial. On a réussi à se placer dans une bonne situation, mais (samedi), j'aurai davantage dans l'optique de poursuivre ma route vers un titre mondial plutôt que de protéger cette ceinture NABF.»

TopRank.tv diffusera le combat entre Zewski et Jeremy Bryan. Le gala s'amorcera à 18 h 45, heure du Québec. En fin de soirée, Timothy Bradley et Diego Chaves mettront aussi les gants dans ce qui sera le combat principal, présenté sur les ondes de HBO.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer