Une séquence et un titre à protéger

Au Challenge Reebok, l'entraîneur des Estacades, Frédéric Lavoie,... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Au Challenge Reebok, l'entraîneur des Estacades, Frédéric Lavoie, misera sur ses vétérans ayant goûté au triomphe de l'an dernier, dont Michaël Larose qui a inscrit huit points à ses trois derniers matchs.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Frédéric Lavoie n'aura pas besoin de grands discours pour rappeler à ses adolescents l'importance de la victoire, puisque ceux-ci n'auront pas besoin de motivation supplémentaire alors qu'ils tenteront de défendre leur titre de champions du Challenge Reebok, mercredi après-midi.

C'est à pleine voile que le bateau des Estacades voguera vers Gatineau afin de se mesurer au Blizzard du Séminaire Saint-François dans ce premier match d'une série de trois en autant de jours. Les Trifluviens n'ont pas subi la défaite à leurs 12 dernières rencontres et sont sans contredit l'équipe de l'heure dans le midget AAA.

Le Challenge Reebok est toutefois une aventure bien différente. S'ils connaissent du succès lors de leurs trois premières sorties - Antoine-Girouard et le Lac St-Louis se dresseront devant eux demain et vendredi - les Estacades pourraient disputer six matchs en cinq jours. C'est sans compter les nombreux recruteurs et dirigeants de la LHJMQ qui seront sur place.

«Les gars ont prouvé lors de la dernière séquence qu'ils sont capables de performer de façon constante. Qu'on ait gagné 12 matchs ou perdu trois de suite, l'important c'est le match à venir.»

Contrairement à ses deux premières saisons à la barre de l'équipe, Lavoie pourra compter sur cinq vétérans qui ont soulevé le titre l'année dernière, une situation inhabituelle pour un programme où tout est à recommencer année après année.

«C'est un avantage, ce sera à eux de donner l'exemple. (Au Challenge Reebok) tu es déstabilisé. Tu n'as pas la même chambre, il y a beaucoup monde, le réchauffement n'est que de cinq minutes. C'est aux vétérans de montrer qu'ils sont capables de jouer des matchs dans cette situation», souligne Lavoie au sujet de Xavier Boucher, Michaël Larose, Gabriel Bettez, Mathieu Bellemare et Olivier Vermette.

Avec une séquence de plusieurs matchs consécutifs de la sorte, les Estacades devraient profiter de la présence d'un des meilleurs duos de gardiens du circuit avec Mathieu Bellemare, fraîchement de retour de Shawinigan, et Antoine Boislard. Les Estacades, deuxièmes au classement général, sont l'équipe ayant donné le moins de buts cette saison.

«Les gars sont fiers de ne pas accorder beaucoup de buts et d'avoir la meilleure défensive de la ligue. Quand on n'en donne pas beaucoup, ça enlève la pression de devoir en marquer, mais dans les dernières parties, nous comptons beaucoup plus. On a développé une confiance offensive dans les 10 derniers matchs.»

S'il y en a eu un qui a connu un réveil en zone adverse dans les derniers matchs, c'est Michaël Larose. Après avoir connu un début de saison plus difficile, il a enregistré huit points à ses trois dernières rencontres. Il faut dire que l'attaquant est habitué d'arriver en retard au party.

«C'est un late qui, en plus, s'est développé sur le tard. Il a toujours été plus petit que les autres, mais il mesure maintenant 6'2''. C'est une année importante pour lui.»

Le Trifluvien de 16 ans a été sélectionné en 12e ronde par les Olympiques de Gatineau l'an dernier. Il a toutefois quitté le camp d'entraînement rapidement afin de conserver son éligibilité pour la NCAA. À son avis, ses coéquipiers et lui sont dans un état d'esprit qui les place en excellente posture pour répéter leur exploit de 2013.

«On est en confiance et on joue bien. Nous avons la mentalité comme quoi nous sommes capables de battre tout le monde. C'est un plus pour se rendre loin.»

«Je pense que tout le monde joue dans le système. Ce qui faisait défaut, avant, c'était les débuts de match. Offensivement on marque, défensivement on ne se fait pas compter de but. On gagne des matchs», conclut-il tout bonnement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer