À la guerre sans Evan Scott

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Moins d'une semaine après un rendez-vous viril à Shawinigan, Cataractes et Drakkar se retrouvent ce soir, cette fois à Baie-Comeau. Le Drakkar, qui se bat pour la tête du classement général, attend sûrement les jeunes Shawiniganais avec une brique et un fanal, lui qui n'a soutiré qu'un seul point en trois matchs contre eux cette saison.

«Ça ne fera pas changement, c'est toujours des matchs très physiques contre le Drakkar», souriait le pilote Martin Bernard. «Probablement à cause de l'historique des deux clubs en séries le printemps dernier, les émotions sont toujours élevées dans les deux camps quand on se croise. C'est une bonne chose, tout le monde a hâte de jouer ces matchs-là.»

Le Drakkar a une identité guerrière, misant sur plusieurs patineurs qui aiment s'imposer physiquement. En ce sens, l'absence d'Evan Scott, blessé face aux Olympiques à Gatineau samedi, prive Bernard d'une carte importante dans son jeu pour répondre à ce style de jeu. «Mais il faut dire que j'ai bien aimé notre façon de jouer face aux Olympiques, les gars ont été physiques le long des rampes. On peut bâtir là-dessus.»

Les Cataractes seront aussi privés de Kris Hodge, évalué tout comme Scott sur une base quotidienne. Après ce match à Baie-Comeau, ils seront de retour devant leurs partisans vendredi, à l'occasion de la visite des Tigres de Victoriaville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer