Québecor: à défaut des Nordiques, les Remparts

Le commissaire de la Ligue de hockey junior... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau (à droite), a qualifié la transaction d'historique, et annoncé au passage que les Remparts évolueraient dans le futur amphithéâtre de Québec dès la saison prochaine.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Québecor considère avoir franchi une autre étape importante vers l'obtention d'une concession de la LNH en devenant propriétaire des Remparts de Québec.

Lors d'une conférence de presse tenue jeudi après-midi dans la Vieille Capitale en compagnie du président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, et de l'homme d'affaires Jacques Tanguay, le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, a confirmé que les Remparts avaient été vendus à l'empire médiatique.

Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé, mais selon The Hockey News, elle se chiffrerait entre 20 et 25 millions $.

Courteau a qualifié la transaction d'historique, et annoncé au passage que les Remparts évolueraient dans le futur amphithéâtre de Québec dès septembre 2015. Selon Dion et Tanguay, cette décision s'inscrit dans la volonté de Québecor d'obtenir une concession de la LNH.

«Nous déployons beaucoup d'efforts pour acquérir une formation. Si un jour nous y arrivons, les opérations des deux équipes seraient intégrées au sein d'une même organisation. Les deux équipes cohabiteraient dans le nouvel amphithéâtre comme cela se fait dans d'autres villes nord-américaines», a expliqué Dion.

Tanguay a ajouté du même souffle que l'arrivée éventuelle d'un club de la LNH à Québec n'affecterait pas l'existence des Remparts, qui deviendraient plutôt une offre complémentaire pour les amateurs de hockey de la région.

Cette acquisition aura néanmoins un impact dans la LHJMQ, car Québecor possède 70 % des parts de l'Armada de Blainville-Boisbriand. À la suite de l'achat des Remparts, l'entreprise médiatique devra se départir de ses actifs dans la formation de la région montréalaise.

«Tel que prévu dans la constitution de la LHJMQ, un propriétaire ne peut pas avoir deux concessions, a souligné Courteau. Cependant, en raison de la transaction qui vient de se produire, et après avoir discuté avec les gouverneurs du circuit ce matin, j'ai obtenu le mandat de prendre le temps nécessaire pour régler le dossier. Entre-temps, Québecor devra suivre des règles très précises, qui seront communiquées aux équipes.»

Les Remparts appartenaient à Tanguay, Michel Cadrin, André Desmarais et Patrick Roy, l'entraîneur de l'Avalanche du Colorado. Le premier restera un actionnaire privilégié et conservera son poste de président de l'équipe, rôle qu'occupait Claude Rousseau jusqu'à ce qu'il annonce son départ, plus tôt cette semaine. Tanguay a aussi profité de l'occasion pour faire part de la réaction de Roy lorsqu'on lui a annoncé la transaction.

«Patrick est un ami de très longue date et on va continuer de l'être. On ne gagnait pas notre vie avec les Remparts, mais l'important, c'était ce qui allait arriver dans le futur. Personnellement, je crois qu'on obtiendra une équipe de la LNH. C'est mon opinion personnelle, parce qu'on travaille beaucoup pour ça depuis quelques années, surtout avec la construction du nouvel amphithéâtre. Et on voulait que les Remparts conservent leur place dans la ville de Québec.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer