James Phelan a le vent dans le dos

Les remaniements de trios de l'entraîneur Martin Bernard... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les remaniements de trios de l'entraîneur Martin Bernard ont souri à James Phelan, qui a terminé le match de samedi dernier avec une récolte de quatre points. Le joueur de centre tentera de poursuivre sur cette heureuse séquence face aux Mooseheads.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Martin Bernard a cru bon de remanier ses trios lors du dernier voyage dans les Maritimes. Disons qu'il a eu la main heureuse: après un revers de 4-2 contre Saint John, les Cataractes ont signé une victoire sans appel de 6-1, samedi dernier, devant les très respectables Wildcats de Moncton.

Parmi les joueurs qui ont su se distinguer, on retrouve James Phelan, de plus en plus à l'aise sur les patinoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Aux côtés de Dennis Yan et Alexis D'Aoust - les deux meilleurs marqueurs de Shawinigan derrière Anthony Beauvillier -, Phelan a démontré de belles choses, ce qui confirme l'analyse de son entraîneur, impressionné par son rendement depuis un mois.

Le jeune homme tentera de poursuivre sur cette belle lancée, ce soir, alors que les Cataractes effectueront un retour à domicile pour la première fois en deux semaines, avec la visite des Mooseheads d'Halifax.

«Il est autant efficace en désavantage numérique que sur notre deuxième trio, observe le pilote. C'est un jeune homme avec qui on prend plaisir à travailler. Nous ne sommes pas à un ajustement près sur nos lignes d'attaque, mais on va débuter le match contre Halifax avec ces mêmes trios. Ça nous permet d'offrir une offensive plus diversifiée, on a provoqué davantage d'étincelles.»

Et comment! Le numéro 8 a terminé sa journée de travail avec un but et trois mentions d'aide. Yan (trois passes) et D'Aoust (deux buts) l'ont suivi non loin derrière. Au total, le trio a revendiqué neuf points durant l'après-midi.

La jeune sensation Beauvilier, pour sa part, a évolué en compagnie de Brandon Gignac et Olivier Caouette. «L'adversaire s'est beaucoup concentré sur ce trio. Disons que ç'a changé la donne et permis à d'autres de se faire valoir. Remarque, je suis tout aussi fier de nos deux derniers trios. Kris Hodge, Gabriel Slight et Giovanni Fiore ont su s'imposer dans le voyage.»

À l'instar de la quatrième unité, à laquelle s'est ajouté Charles Taillon, le fougueux attaquant du Blizzard du Séminaire Saint-François. Après un lent départ dans les rangs midget AAA, l'adolescent de 16 ans est de retour dans l'entourage des Cataractes, lui qui avait impressionné lors du camp d'entraînement.

Fort de deux sorties convaincantes dans l'est du pays, le voilà à Shawinigan pour de bon. «J'ai apprécié son apport avec Pascal Aquin et Alex Pawelczyk. Nous avions besoin d'un 13e attaquant avec le départ de Félix-Antoine Bergeron et, jusqu'à présent, nous ne sommes pas déçus. On l'a fait jouer contre les bons trios adverses et il s'en est bien tiré.»

Le match de ce soir contre Halifax s'amorcera à 19 h et mettra aux prises deux des bons gardiens du circuit Courteau en Marvin Cüpper et Zachary Fucale. Bernard s'attend aussi à un match axé sur la rapidité.

Lors de leur premier voyage au Québec plus tôt cette saison, les Mooseheads avaient enregistré un gain en trois sorties. Les Cataractes, eux, ont gagné cinq de leurs sept sorties disputées en novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer