Mikaël Zewski connaît enfin son adversaire

Pour son 26e combat en carrière, Mikaël Zewski... (Photo: La Presse)

Agrandir

Pour son 26e combat en carrière, Mikaël Zewski défendra son titre NABF des mi-moyens pour la première fois, face à un adversaire qu'il considère comme coriace.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Après une longue attente et à seulement 18 jours d'avis, Mikaël Zewski (25-0, 22 K.-O.) sait maintenant contre qui il défendra son titre NABF des mi-moyens pour la première fois. Le boxeur trifluvien se mesurera à Javier Castro (27-7, 22 K.-O.), le 13 décembre prochain au Cosmopolitan de Las Vegas.

«J'ai un adversaire coriace, un bon cogneur», soutient Zewski, heureux de monter dans le ring pour défendre son titre remporté en juin dernier. «C'est la première fois que je mets mon titre en jeu, ça devrait être très intéressant.»

Même si Javier Castro, un mexicain de 30 ans, a perdu ses trois derniers combats, Zewski ne croit pas qu'il s'agit d'un faire-valoir, bien au contraire. «Il a perdu son dernier combat contre Anton Novikov (28-0), un boxeur de classe mondiale. Sa seule défaite par K.O. a été en raison d'une coupure. Je vais essayer d'arrêter le combat avant la fin», précise le Trifluvien.

«Ce n'est pas un faire-valoir. Il a été champion WBO (latino et international). Un boxeur qui a 27 victoires, dont 22 K.O., est toujours à prendre au sérieux.»

Malgré tout, Zewski sait très bien qu'il se présente avec une fiche parfaite chez les professionnels, un avantage sur son adversaire, selon lui. De plus, le boxeur de 25 ans estime s'être bien préparé pour défendre son titre. «Si le combat se rend à dix rounds (la durée prévue), je suis prêt à les faire.»

Malgré une bonne préparation, Zewski avoue qu'il est difficile de prédire comment se comportera dans le ring un boxeur puissant comme Castro. «Je vais savoir au premier round, quand je vais recevoir ses premiers coups, s'il va me défier avec sa force ou non. C'est un cogneur, mais j'en suis un aussi», affirme-t-il.

«C'est un gars qui est super dangereux, qui a une force de frappe pour briser une carrière. Mais je pense que j'ai une bonne idée de qui va gagner.»

Le boxeur trifluvien va se battre en sous-carte du combat opposant Timothy Bradley et Diego Chaves. «Ces deux gars sont dans le top de ma division», précise-t-il en avouant qu'il aimerait éventuellement se battre contre Bradley.

Selon le classement de la WBO, Bradley est actuellement deuxième alors que Zewski est au septième rang chez les 147 livres. «Juste le fait d'être sur la même carte que lui, ça fait jaser. Et les gars de HBO, qui est le réseau de télévision sur lequel j'aimerais me retrouver, car c'est là que les gros combats payant se font, vont être là. À toutes les fois que HBO est là, j'ai une pression de plus pour bien performer.»

Si à ses débuts, se battre à Las Vegas représentait un stress supplémentaire, Zewski a maintenant appris à contrôler la pression de monter dans le ring dans la ville de la boxe.

«Le premier combat que j'ai fait à Vegas, j'ai perdu toute mon énergie tellement ça me stressait. Toute ma jeunesse, j'ai regardé des combats à Las Vegas et je me suis battu pour la première fois là-bas au MGM, dans une grosse carte. Ça m'avait mangé toute mon énergie», se souvient-il avec le sourire.

«Je me suis rendu compte avec le temps que peu importe où je me battais, à Montréal, à Québec, à Las Vegas ou au gym, un ring a quatre coins et des cordes. Et c'est là que ça se passe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer