Sous la loupe des recruteurs

Le Collège Laflèche accueillera deux compétitions importantes ce... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Collège Laflèche accueillera deux compétitions importantes ce week-end, en hockey et en improvisation. L'événement a été organisé par les étudiants en technique d'intervention en loisir, dont Suzanne Vincent est la coordonnatrice, en plus d'être la professeure de Janik Bélanger et Vincent Turgeon. L'ancien gardien de la LNH Patrick Lalime est quant à lui le président d'honneur de la Classique collégiale de hockey.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le calendrier régulier de la Ligue collégiale de hockey prendra une pause ce week-end afin de permettre aux équipes de... s'affronter. Les 10 formations du circuit seront à Trois-Rivières afin de se disputer la Classique collégiale de hockey du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Ce tournoi hors-concours se veut avant tout une façon pour tous les joueurs de se retrouver au même endroit afin de pouvoir se produire devant des dépisteurs de calibre junior, mais aussi universitaire, des deux côtés de la frontière.

«Les invitations ont été faites par le RSEQ lui-même. Nous avons prévu des endroits où les joueurs pourront être rencontrés», note Philippe Bergeron, responsable des activités sportives au Collège Laflèche.

Chacune des équipes disputera un minimum de trois matchs, sous le format de deux périodes de 25 minutes. Pour l'entraîneur Kevin Desrochers, il ne fait nul doute que ses Dragons seront en mesure de bien paraître. À vrai dire, on vise la palme, rien de moins.

«Nous avons eu un tirage qui est accessible. Je serais déçu si nous n'obtenons pas trois victoires. On y va pour le titre, c'est l'objectif. Nous serons chez nous et on veut donner une bonne performance devant nos partisans.»

Desrochers pourra d'ailleurs compter sur le retour de plusieurs joueurs blessés ou suspendus lors du premier match du tournoi, vendredi soir à l'aréna Claude-Mongrain. Il lui en manquait six la semaine dernière.

Au total, ce sont 250 joueurs qui s'affronteront sur les glaces du Colisée et des arénas Jérôme-Cotnoir et Claude-Mongrain. Le président d'honneur de l'événement, Patrick Lalime, s'est d'ailleurs dit impressionné par la croissance de la Ligue de hockey collégial.

«C'est le fun pour les jeunes, parce que tu as un événement qui attire du monde, dont des dépisteurs.»

Celui-ci croit d'ailleurs que plusieurs joueurs ayant connu un développement tardif pourraient profiter d'un tel événement afin de se faire connaître. Il trace d'ailleurs un parallèle avec sa propre carrière qui s'est envolée sur le tard dans les ligues mineures américaines avant de le mener à la LNH. «J'ai été repêché à 18 ans, je me suis développé sur le tard et je me suis promené pas mal. Quand tu as une passion dans la vie, il ne faut jamais abandonner.»

Pour une dernière fois?

Depuis sa naissance en 2009, la Ligue collégiale tient toujours un ou plusieurs tournois de la sorte. Il pourrait toutefois s'agir du dernier, les récentes coupes dans le monde de l'éducation forçant les institutions à faire des choix.

«Je ne sais pas si la Classique va revenir l'an prochain. Des équipes se sont fait dire par leur direction d'oublier la Classique l'an prochain. Le football a beau être un sport dispendieux, la plupart des équipes ont leur terrain. Au hockey, il faut louer des glaces. C'est une grosse part du budget», explique Bergeron.

Pas seulement sur la glace

Les chandails de hockey ne se porteront pas seulement dans les arénas de la cité de Laviolette ce week-end, puisqu'en plus de la Classique collégiale, le Collège Laflèche accueillera 10 équipes d'improvisation du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec. Les rencontres seront disputées à l'amphithéâtre du Collège. L'un des meilleurs joueurs de l'histoire de la Ligue nationale d'improvisation Frédéric Barbusci sera d'ailleurs du premier match du tournoi, disputé vendredi soir.

L'organisation des deux événements a d'ailleurs été confiée aux étudiants du programme d'intervention en loisir, afin de leur donner une expérience sur le terrain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer