Éric Bédard bientôt fixé sur son avenir

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) De retour dans son Sainte-Thècle natal depuis quelques semaines, Éric Bédard devrait bientôt être fixé sur son avenir professionnel. Le principal concerné n'a pas caché qu'il étudiait présentement quatre dossiers majeurs relatifs à son futur emploi, mais il n'a toujours pas rendu de décision.

En brouille avec les bonzes de la fédération par rapport à son contrat, le Mauricien avait quitté son poste d'entraîneur de la sélection française en patinage de vitesse courte piste, le 20 octobre. Il semblerait toutefois que ses protégés souhaiteraient le revoir. Il a d'ailleurs gardé contact avec eux.

Le directeur technique Xavier Sendra a aussi été mis à la porte, ce qui laisse présager d'autres changements majeurs. «La porte semble grande ouverte de leur côté, je sais que le nouvel homme en place veut m'appeler. Est-ce que les hauts dirigeants sont prêts à changer leur fusil d'épaule? Ça, je ne suis pas prêt à m'avancer là-dessus. En fait, ce serait étonnant que je retourne dans le coaching, à moins d'une offre incroyable...»

Bédard estime que la Fédération française des sports de glace lui doit 6000 euros. Or, s'il a quitté avec un goût amer, il se dit également prêt pour «un beau tournant». Les quatre dossiers sur la table impliquent qu'il devrait quitter la région, puisqu'aucune sollicitation ne provient de la Mauricie. «Ça se concentre au Québec, au Canada et en Europe», répond-il en souriant.

«Honnêtement, ça avance très vite, je pourrais recevoir des nouvelles au plus tard la semaine prochaine. Certaines tâches sont en lien avec le patinage de vitesse, d'autres non. Mais tout a rapport avec le monde du sport. Pour moi, c'était primordial de demeurer dans le domaine.»

D'ici là, le quadruple médaillé olympique, qui a aussi dirigé les équipes nationales allemandes et italiennes depuis 2008, offre ses services à quelques clubs. Il a notamment épaulé Steven Bernard avec les Élans de Trois-Rivières, en plus de se rendre à Québec pour donner un coup de main aux espoirs régionaux. En attendant...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer