Bientôt dans un aréna près de chez vous

Alain Bissonnette est d'avis que Mathieu Bellemare, malgré... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Alain Bissonnette est d'avis que Mathieu Bellemare, malgré sa petite taille, sera en mesure de percer dans la LHJMQ.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les souliers d'Alain Bissonnette sont très confortables par les temps qui courent. Avec sa petite armée, le dépisteur-chef des Cataractes était chargé de la délicate mission de dénicher la matière première nécessaire à la reconstruction de l'équipe après la conquête Memorial de 2012. À voir comment le jeune noyau de l'équipe a pris les commandes cette saison, il peut dire mission accomplie.

Bien sûr, les sélections d'Anthony Beauvillier (2e) et de Samuel Girard (3e) étaient logiques. Ça n'empêche pas que leur impact actuel va au-delà des attentes les plus optimistes quand on considère leur âge.

Autour des deux surdoués, le noyau de jeunes est très solide. Déniché quelques jours à peine après la conquête de la Coupe Memorial, Alexis D'Aoust a très bien progressé sous les ordres de Martin Bernard, au point où il est devenu, à 18 ans, un incontournable sur l'un des deux premiers trios de l'équipe.

De ce repêchage où les Cataractes disposaient de peu de choix dans les premières rondes, il y a aussi Evan Scott dont la robustesse est certainement un atout sur l'échiquier défensif de Mario Carrière. Raphaël Maheux, Alexandre Delisle-Houde, Matthew Klebanskyj et Samuel Vigneault complètent les emplettes de Bissonnette lors la cuvée 2012.

Les trois premiers n'ont peut-être pas répondu aux attentes à Shawinigan, mais ils évoluent dans la LHJMQ et Martin Mondou a pu obtenir des valeurs en retour. Quant à Vigneault, les Cataractes doivent se mordre les doigts de l'avoir retranché à son premier camp. Repêché à 6'2'' en 12e ronde, Vigneault fait maintenant 6'5'' et il a dominé dans les rangs collégiaux l'an dernier, au point de se mériter une bourse d'études dans la NCAA où il a entamé sa carrière universitaire cet automne.

En 2013, le tableau de chasse de Bissonnette est encore plus éloquent. Après Beauvillier, James Phelan, Brandon Gignac, Nicholas Welsh, Emmanuel Aucoin, Antoine Samuel, Trevor Butler, Tommy Lemay et Bruno-Carl Denis ont eux aussi obtenu une casquette et un maillot de la plus vieille concession de la LHJMQ lors de ce repêchage et tous sont encore au sein de l'organisation et ont disputé au moins un match avec le grand club. Du groupe, Phelan, Welsh et Gignac occupent déjà un rôle important.

Taillon rejoint Girard

En juin dernier, Samuel Girard a été à la tête d'un groupe de joueurs qui ont fait tourner des têtes au dernier camp d'entraînement. Si, pour l'instant, il n'y a que Girard d'installé dans le vestiaire shawiniganais, quelques-uns de cette cuvée vont s'ajouter au puzzle à moyen terme.

Ce sera assurément le cas de Charles Taillon, un choix de deuxième ronde qui a très bien paru lors de son rappel dans les Maritimes le week-end dernier. Ailier de puissance, comparé à Yannick Veilleux par Bissonnette, le jeune homme a été invité hier à passer le reste de la saison à Shawinigan.

«C'est un beau complément à nos gars qui sont déjà à Shawinigan. Il a connu un lent début de saison et le midget AAA n'est pas tellement adapté aux gros bonhommes comme lui, mais pour nous, il a le style parfait pour devenir un très bon joueur junior», plaide Bissonnette, qui a également de bons mots pour Justin Paré, un choix de huitième ronde qui a pu lui aussi goûter au junior en début de saison.

«Il est tellement intelligent sur la glace. Son entraîneur dans le midget AAA (Bryan Lizotte) l'adore et il l'emploie à toutes les sauces. Il arrive de la LHPS, qui ressemble à du midget AA, alors il doit s'adapter à une plus grande vitesse mais ça se passe super bien.»

Révélation du dernier camp, Justin Bernier, un petit format, ne fait rien non plus pour diminuer l'intérêt de ses patrons. «Même si on aimerait mieux le voir au centre qu'à l'aile, il se sert toujours aussi bien de ses habiletés. Son seul handicap, c'est son physique, mais il a la vitesse pour compenser», fait valoir Bissonnette.

Ces trois éléments sont probablement ceux qui sont le plus près de Shawinigan. Des gars comme Raphaël Santerre, Mathieu Bellemare et Samuel Asselin restent eux aussi sous le radar, tout comme Tommy Lemay.

«Santerre est très solide le long des rampes, et il est opportuniste devant le filet ennemi. Il faut être patient dans son cas et lui laisser prendre un peu de maturité physique, car il joue comme un gars de 215 livres alors qu'il en pèse 170! Bellemare, de son côté, a connu un départ un peu plus lent mais il a retrouvé ses repères depuis un mois. La lutte interne aux Estacades le sert bien. Il a ce qu'il faut pour connaître une belle carrière junior même si ce n'est pas le plus grand. Dans la LHJMQ, il ne sera ni le premier ni le dernier à y arriver à 5'8'' s'il continue à se développer. Il a seulement un pouce de moins que Marvin Cüpper... »

«Pour sa part, Lemay est entouré de vétérans à Princeville, ça diminue son temps de jeu. Reste qu'on va le surveiller de près car c'est un gars qui est tellement bon de la rampe jusqu'au filet. Quant à Asselin, il a moins d'habiletés naturelles autour de lui, il doit assumer plus de leadership. Ça va l'aider à prendre de la maturité dans sa game.»

Tous ces joueurs vont-ils défendre les couleurs des Cataractes un jour à temps plein? Peut-être que non, mais ils procurent aux Cataractes une belle profondeur et l'assurance d'une certaine bagarre à l'interne. «C'est exactement le but qu'on s'était fixé au lendemain de la Coupe Memorial», rappelle Bissonnette à la fin de l'entretien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer