• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Le Blizzard revient de l'arrière et se paie les Marquis en fusillade 

Le Blizzard revient de l'arrière et se paie les Marquis en fusillade

Jonathan Bellemare n'a pas marqué sur cette séquence... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jonathan Bellemare n'a pas marqué sur cette séquence contre le gardien des Marquis Pier-Olivier Pelletier, mais son Blizzard a néanmoins prévalu en effectuant une belle remontée, dimanche après-midi au Colisée.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Blizzard Cloutier Nord Sud va passer une belle semaine loin de la surface de jeu grâce à la résilience qui compose son noyau. Les Trifluviens ont dû trimer dur dimanche après-midi au Colisée face à des Marquis plus imposants physiquement, mais ils ont été récompensés par une victoire de 4-3 acquise en fusillade.

Une fin dramatique, à un scénario qui semblait complètement différent alors qu'il restait à peine trois minutes à écouler en troisième. À ce moment, les Marquis dominaient le match 3-1 grâce à un excellent départ, au brio de leur désavantage numérique... et à Dame Chance, puisque les locaux avaient quand même frappé cinq poteaux jusque-là.

Mais le capitaine Stéphane Boileau a jeté tout ça aux poubelles en faisant mouche durant un désavantage numérique pour ramener l'écart à un seul filet. Une scène qui a sonné le ralliement général, et qui a conduit au filet égalisateur de Jean-François David réussi avec dix petites secondes à égrainer au tableau.

C'est finalement Alexandre Comtois, auteur du premier but du Blizzard, qui a scellé la remontée en battant Pier-Olivier Pelletier en fusillade, au grand bonheur des quelque 1300 spectateurs réunis dans le vieil édifice. Tout le monde fêtait cette victoire un peu soudaine, à l'exception des visiteurs, qui sont rentrés au vestiaire après avoir échappé une avance de trois buts.

Déçu par la prestation de sa troupe, Dean Lygitsakos? Pas du tout, a-t-il assuré quelques minutes après le dépôt des armes, Il préférait tirer à boulets rouges sur les arbitres et ses rivaux.

«C'est le jour de la marmotte pour nous. À chaque fois qu'un club robuste prend les devants, il semble qu'il y ait soudainement plusieurs punitions appelées contre lui. Notre désavantage numérique est excellent et l'une des raisons, c'est qu'il a souvent la chance de se pratiquer. On tue année après année entre 20 % et 30 % plus de pénalités que nos rivaux», pestait le pilote des Marquis.

«Ce soir, il y avait un club abrasif sur la glace, le nôtre, et un club soft comme c'est pas possible de l'autre bord. Si le Blizzard veut gagner des matchs en saison régulière en plongeant et en simulant des crises cardiaques, c'est son affaire. Yan Joseph était à moitié mort après un coup de bâton en rentrant au banc et pourtant, il est allé prendre la prochaine mise en jeu.»

«C'est pas du junior majeur ici, on s'est donné une identité comme ligue, nous on la respecte. On pourrait jouer un style hermétique nous aussi, on a tous les éléments pour le faire. Mais on viderait notre aréna. On préfère que ça nous coûte des points en saison parce qu'on sait qu'une fois rendus en séries, c'est notre recette qui est la bonne», défilait sans s'arrêter le bouillant entraîneur-chef natif de Louiseville.

Des propos qui n'ont pas tellement impressionné Alain Côté. «Des plongeons? Je me demande où il a vu ça. Ce sont des commentaires inutiles, des commentaires de perdants. Moi ce que je sais, c'est que les gars n'ont jamais cessé d'y croire, même quand on tirait de l'arrière 3-0. On devait tuer une grosse punition en début de troisième, les gars ont pris l'engagement durant l'entracte de le faire ensemble.»

«À partir de là, on sentait que ça s'en venait. Ce ne fut pas facile, mais on a trouvé un moyen. Et nos hommes forts ont fait tout un boulot ce soir. C'est terminé, le temps où les Marquis intimidaient notre équipe. On ne se laissera plus intimider par personne!»

Carnet de notes

Hubert Poulin a connu une journée occupé dimanche. En plus d'affronter les Marquis, l'homme fort du Blizzard s'est produit en finale... des Gants d'argent en boxe amateur!

Alain Côté a franchi le cap des 100 victoires dans la LNAH vendredi dernier à Sorel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer