Diablos football: Martin Croteau limogé

Martin Croteau n'est plus l'entraîneur des Diablos.... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Martin Croteau n'est plus l'entraîneur des Diablos.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) C'est la fin d'une époque pour la formation de football des Diablos du Cégep de Trois-Rivières. Après 22 saisons avec l'équipe, l'entraîneur-chef Martin Croteau a été relevé de ses fonctions jeudi.

Au fil de sa carrière, Croteau a mené les Rouges à cinq championnats du Bol d'or dans la catégorie AA, et ce en 16 saisons comme entraîneur-chef. Les dernières campagnes ont toutefois été plus difficiles, les Trifluviens devant plus souvent qu'autrement se battre pour une place en éliminatoires dans la division 2 du Réseau du sport étudiant du Québec. En carrière, il compte 78 victoires en saison régulière, ce qui en fait, et de loin, l'entraîneur avec le plus de gains dans l'histoire du programme.

Joint à son domicile, le principal intéressé a préféré ne pas commenter la nouvelle, préférant réfléchir à la situation avant de se prononcer.

Restructuration du programme

Le départ de Croteau ouvre la porte à une restructuration du programme de fond en comble, ce que compte faire le Cégep.

«Il s'agit d'un changement qui a été longuement réfléchi. Comme collège, nous devons nous assurer que nous prenons des décisions qui feront avancer le programme de football. Dans les circonstances, nous devions prendre cette décision afin d'insuffler un vent de renouveau à notre équipe», a mentionné Réjean Paquet, directeur des Services aux étudiants, par voie de communiqué hier en soirée.

Le Cégep a confirmé qu'un entraîneur-chef à temps plein sera embauché dans les prochaines semaines, comme l'ont fait plusieurs autres équipes de football collégial dans les dernières années. Les Volontaires de Sherbrooke, qui n'ont remporté qu'un seul match cette saison, ont d'ailleurs procédé à une telle embauche pas plus tard que cette semaine.

Or, la carrière professionnelle de Croteau - il est aménagiste régional pour la MRC de Nicolet-Yamaska - ne pouvait permettre une telle transition et celui-ci a à maintes reprises affirmé qu'il ne pouvait accepter un tel rôle, ajoutant qu'il était prêt à laisser sa place si nécessaire afin de permettre à un entraîneur à temps plein d'être engagé.

Cette saison, le coordonnateur défensif de l'équipe, Jean-Philippe Chartier, pouvait se consacrer au football à temps plein alors que le responsable des unités spéciales, Mike Bird, était employé à temps partiel pour faire de même. L'institution désirait maintenant que l'entraîneur-chef soit celui occupant un poste à temps plein.

Le départ de Croteau pourrait entraîner la démission de plusieurs de ses adjoints et ce, même si l'institution a exprimé le désir que son ancien entraîneur reste à proximité de l'équipe afin de donner un coup de main au chapitre du recrutement. Déjà, le coordonnateur offensif Jean Boutet a confirmé qu'il ne sera pas de retour en 2015, reprochant aux Diablos une baisse salariale de 34 % en comparaison avec 2013, mais aussi les horaires des séances entraînements.

«Les heures de pratiques, de 19 h 30 à 21 h, étaient tout à fait inacceptables autant pour nous que pour les jeunes qui vont à l'école le lendemain matin», a-t-il martelé.

Pas de doute, c'est une époque nouvelle qui s'amorcera au stade Diablos l'automne prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer