Le GP3R perd un pilier

Authentique et rigoureux, Bob Gauthier était avantageusement connu... (Photo: Facebook)

Agrandir

Authentique et rigoureux, Bob Gauthier était avantageusement connu dans le milieu de la course automobile.

Photo: Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le monde du sport automobile en Mauricie est en deuil. Le directeur de courses du Grand Prix de Trois-Rivières, Robert Gauthier, est décédé mardi des suites d'un cancer à l'âge de 71 ans.

Celui que tout le monde surnommait Bob était un acteur bien connu du GP3R. De la tour de contrôle dans la Bâtisse industrielle, il veillait au bon déroulement des courses présentées dans le cadre du prestigieux événement.

«Ça secoue. Nous savions qu'il avait des problèmes de santé, mais son départ a pris tout le monde par surprise», disait hier le directeur général du Grand Prix, Dominic Fugère.

Un vibrant hommage lui a d'ailleurs été rendu sur les médias sociaux. Fugère n'a pas manqué de souligner la contribution de son ami pour la cause du sport automobile dans la région. «Il incarnait la rigueur. Quand Bob arrivait dans la tour à l'approche du début des courses, on avait intérêt à marcher droit! Pour lui, le programme de courses venait avant tout.»

Sa plus grande qualité? Gérer la pression qui vient avec le mandat confié au directeur. «Le GP3R a toujours été reconnu pour proposer une programmation ambitieuse, que l'on parle du NASCAR ou du rallycross. Lors du championnat mondial en août dernier, la tâche était immense pour nous tous. Bob trouvait que ça allait vite parfois, mais il n'a jamais perdu le contrôle. Nous avons été les premiers à présenter les épreuves de rallycross en une seule journée. Une partie du mérite lui revient assurément.»

Grâce à Bob Gauthier, Fugère estime connaître encore mieux les rouages de la course automobile, qu'il avait couvert en tant que journaliste avant d'être engagé comme DG du GP3R en 2011. «Je suis arrivé à la direction en connaissant le monde des courses, mais pas tous les tenants ni les aboutissants. Bob a été un excellent mentor en ce sens.»

Sa renommée dépassait les frontières du Québec. Lors de la mission du GP3R au Portugal au printemps dernier, Dominic Fugère avait été agréablement surpris de constater que plusieurs intervenants connaissaient son directeur de courses de réputation. À Londres aussi, où les deux hommes s'étaient rendus pour suivre une formation de la Fédération internationale de l'automobile pour les épreuves hors-pistes.

«Ça va être plate d'organiser le Grand Prix sans lui. Il préparait sa relève, car il avait à coeur l'organisation. C'est certain qu'on va lui rendre un hommage, Ce sera un privilège d'honorer ce pilier.»

Impliqué depuis toujours

Gerry Rochon, l'encyclopédie sportive vivante de la région, rappelait hier que l'implication de Bob Gauthier au Grand Prix de Trois-Rivières remontait aux années 60. Il a également oeuvré au sein du conseil d'administration de 1981 à 1985, assurant même la présidence en 1985. Il devenait alors le dixième président de l'histoire du GP3R.

«Robert a aussi travaillé comme directeur-adjoint des courses au Grand Prix de Montréal entre 1981 et 1984, pour les épreuves de soutien. En 1990, il est devenu directeur de courses au Grand Prix, ici à Trois-Rivières.»

Il a également fait partie du quatuor ayant relancé l'événement à l'automne 2003, en compagnie de Jacques Deshaies, Jacques Black et l'actuel président Joël St-Pierre. En 2007, il est devenu le 36e membre intronisé au Temple de la renommée du GP3R.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer