Retour à la normale pour les Diablos

Frédéricke Laflamme (sur la photo) a inscrit 19... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Frédéricke Laflamme (sur la photo) a inscrit 19 points dans la victoire des Diablos dimanche après-midi.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Les Diablos du Cégep de Trois-Rivières ont retrouvé le chemin de la victoire, hier face aux Lynx d'Édouard-Montpetit. Les protégées de Faisal Docter ont tout de même eu besoin d'une demie pour se mettre en marche et oublier le revers crève-coeur contre Sainte-Foy qui les a hantées toute la semaine.

L'affrontement, qui s'est soldé par la marque de 77-65, n'a pas nécessairement été des plus faciles pour les Diablos. À la demie, les Trifluviennes n'avaient qu'une avance de quatre points sur les visiteuses. Le passage au vestiaire a permis de remettre les pendules à l'heure. Agressives, les Diablos ont dominé le troisième quart.

«Je n'aimais pas notre attitude jusque-là, mais au troisième quart, j'ai adoré. C'est l'équipe que je veux voir. Ce n'est pas seulement que nous avons gagné, mais c'est la façon dont nous l'avons fait. Nous avons marqué des points et nous avons joué ensemble. C'est une victoire d'équipe. En première demie, nous étions en lendemain de veille du match contre Sainte-Foy», a souligné Docter après la rencontre.

Chez les joueuses, on avouait que le poids de la défaite de 47-38 la semaine dernière face aux meneuses au classement était lourd à porter. La victoire contre les Lynx permettra de passer à autre chose.

«C'était difficile mentalement. On l'avait sur le coeur et ça nous a fait mal. Aujourd'hui, ça fait du bien. On voyait loin devant, parce qu'on savait que nous pouvions les battre», a indiqué Frédéricke Laflamme, auteure de 19 points dans la rencontre.

«Mais nous n'étions pas inquiètes (en début de match). Nous étions quand même confiantes, ce n'est pas une défaite qui va nous briser», a ajouté la meneuse Carrie-Ann Auger, qui a marqué 20 points, dont 15 à partir du centre-ville.

Le pilote de l'équipe n'était pas surpris que les Lynx aient offert une performance de qualité, et ce, même si elles n'avaient qu'une victoire avant que le ballon ne soit mis en jeu hier après-midi.

«Je savais qu'elles ne seraient pas faciles à jouer, mais nos vétéranes ont bien fait. Koralie Melançon a été en mesure de mener l'équipe et nous avons pu utiliser les recrues dans des situations où elles peuvent apprendre. On voulait leur donner l'opportunité de leur faire vivre un moment de stress», a-t-il dit à propos de l'utilisation de ses 12 joueuses.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer