Gonchar usé à la corde

Travis Moen et Sergei Gonchar... (Photos La Presse et AP)

Agrandir

Travis Moen et Sergei Gonchar

Photos La Presse et AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

En apprenant la nouvelle de la transaction Travis Moen-Sergei Gonchar, j'ai eu une pensée pour ce bon vieux Janne Niinimaa, que Bob Gainey avait tristement obtenu en échange de Mike Ribeiro il y a déjà une petite éternité. Bien sûr, Ribeiro et Moen ont très peu de choses en commun, mais comme Niinimaa, Gonchar débarque à Montréal usé à la corde.

S'il a déjà été une arme de premier plan sur le jeu de puissance, Gonchar, à 40 ans, est en perte de vitesse depuis quelques années. Il jouait pour les Stars, l'équipe qui en arrache le plus en défensive dans la LNH depuis le début de la saison. Or le dg des Stars Jim Nill, croit que son équipe sera mieux servie par Travis Moen sur un quatrième trio que par Gonchar dans son champ arrière, ce qui en dit long sur son évaluation du défenseur russe! Il voulait tellement se débarrasser de Gonchar qu'il a accepté de prendre le contrat de Moen, encore valide pour la prochaine saison.

En comptant Mike Weaver et Tom Gilbert, c'est donc la moitié du corps défensif du Canadien qui est constitué de gars en fin de carrière dont leurs anciens employeurs - faibles en défensive - ne voulaient plus. Ayoye! Une chance que Bergevin répète tout le temps qu'il veut bâtir son club par l'arrière...

L'arrivée de Gonchar, c'est aussi un défenseur de plus qui ne touche pas à une mouche dans son territoire. Fouillez dans les statistiques, sa dernière mise en échec date de l'époque où il jouait avec Mark Tinordi, le père du choix de première ronde du Canadien à qui son arrivée va probablement coûter un autre séjour à Hamilton. Markov n'est pas plus physique que lui, et on peut dire la même chose de M. Corsi Tom Gilbert. Carey Price est mieux de se préparer à faire le ménage lui-même autour du filet...

Quant à Moen, personne ne va pleurer son départ. En vieillissant, il laissait de plus en plus de côté le style abrasif qui lui a permis de se forger une belle carrière dans LNH. Par contre, quand ça chauffait vraiment, Moen a toujours été là pour ses coéquipiers. Qui d'autre peut maintenant jouer ce rôle et appuyer Brandon Prust?

Les rares observateurs qui défendent cette transaction évoquent que le Canadien se libère du contrat de Moen en vue de la saison prochaine. C'est vrai. Mais à moins de deux millions $, on ne peut pas dire que Bergevin économise beaucoup, surtout qu'il doit le remplacer dans l'alignement. Est-ce que ça valait la peine de retarder le développement de Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi pour sauver une poignée de dollars?

Partager

À lire aussi

  • Gonchar... en attendant Beaulieu et Tinordi

    Hockey

    Gonchar... en attendant Beaulieu et Tinordi

    Depuis l'été dernier, on a souvent entendu l'état-major du Canadien dire que l'équipe était en transition, qu'il fallait faire confiance aux jeunes... »

  • Un désaveu pour les jeunes et Tom Gilbert

    Canadien

    Un désaveu pour les jeunes et Tom Gilbert

    Pour Marc Bergevin, une équipe n'a jamais suffisamment de profondeur en défense. L'acquisition du vétéran Sergeï Gonchar, des Stars de Dallas,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer