Curling: Ferland et Lemay mettent la barre haute

Martin Ferland et Philippe Lemay ont fait bande... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Martin Ferland et Philippe Lemay ont fait bande à part ces dernières années, mais les voilà de retour au sein du même groupe. Les Trifluviens prendront part à la finale du circuit provincial, qui commence ce soir au Complexe Laviolette.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est avec l'objectif avoué de mériter leur billet pour le prestigieux Brier que Martin Ferland et Philippe Lemay ont convenu d'unir à nouveau leurs forces, le printemps dernier, quelques années après avoir participé au grand rendez-vous canadien.

Le retour des deux comparses dans la même équipe ne se déroule toutefois pas comme prévu depuis septembre, si bien qu'ils tenteront de freiner cette vilaine séquence, dès jeudi soir, alors que s'amorce la finale du circuit provincial de Curling Québec au Complexe Laviolette de Trois-Rivières.

Le rendez-vous annuel réunira les 16 meilleures équipes du niveau masculin élite, et ce jusqu'à dimanche. Du lot, les organisateurs accueilleront le champion défendant Jean-Michel Ménard, qui a vaincu à plusieurs reprises l'équipe de Lemay lors des dernières éditions. L'heure de la revanche a-t-elle enfin sonné pour le Trifluvien et son groupe?

«On espère bien que oui! Au moins, la chimie est bonne. On ne capitalise pas encore sur les chances qui se présentent, mais ça va venir», lance Lemay, décrivant au passage les adversaires rencontrés depuis le début de l'automne.

«On s'est frotté à quelques champions européens dans des tournois réunissant d'excellentes formations, que ce soit à Brockville, Gatineau ou Halifax. Douze équipes du top-20 mondial étaient d'ailleurs de la partie à Gatineau, ç'a été une bonne générale.»

Sur des glaces qu'ils connaissent comme le fond de leur poche, les choses pourraient changer pour le mieux en fin de semaine. «Nous sommes tous talentueux, mais on n'est pas à la hauteur», déplore Martin Ferland, celui qui dirige les troupes.

«Oui, nous sommes durs envers nous-mêmes, mais c'est le seul moyen d'arriver à nos fins, car nous avons de la difficulté à nous adapter en ce moment. C'est un ensemble de facteurs, il faut remédier à la situation.»

Mariage naturel

Les discussions de l'alliance entre Ferland et Lemay ont commencé au début de l'année, quand il devenait évident que les deux hommes se retrouveraient avec un problème de recrutement dans leur équipe respective. «Deux gars de sa gang ont quitté pour prendre une sabbatique alors que de notre côté, un joueur a pris la décision de se concentrer sur ses études», explique Lemay.

«C'est le fun de se retrouver, ajoute Ferland. On joue déjà ensemble en semaine et à Trois-Rivières, en plus, nous sommes à l'aise avec nos pierres. Je sais que Philippe veut gagner, surtout après trois ans de frustrations en finale du circuit. Ménard est l'homme à battre, tout est possible.»

Laissez-passer

Le gagnant de la finale, dimanche, confirmera avant tout le monde sa participation au championnat provincial, qui se déroulera plus tard dans la saison à Victoriaville. La formation championne des provinciaux représentera ensuite le Québec au Brier. Lemay et Ferland ont vécu cette riche expérience en 2007. Et ils comptent la répéter.

«En perdant à Trois-Rivières, on prendrait la route la plus longue vers Victoriaville, dit Ferland. Il faudra alors se classer avantageusement dans d'autres tournois, dont celui de Dolbeau, juste avant Noël. Le chemin le plus simple, c'est d'être couronné à la maison.»

Carnet de notes

Le tournoi se met en branle dès 20 h 30, mais l'équipe de Ferland ne foulera la glace que vers 23 h 30.

Les spectateurs peuvent assister à l'événement gratuitement. Simon Brunelle est le maître d'oeuvre de la compétition, le Complexe Laviolette étant l'hôte du tournoi pour la deuxième année de suite.

Ferland et Lemay sont répertoriés au deuxième rang de ce top-16. Parmi les autres curlers de la région, il faudra surveiller Pierre Gervais ainsi que l'équipe de Nicolas Marceau.

Dans la classe élite, qui réunit huit équipes, Marcel Marchand tentera de surprendre Serge Reid, un ancien représentant québécois au Brier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer