Petite journée au bureau pour Michaël Bournival

Pour son premier match de la saison, Michaël... (Photo: La Presse)

Agrandir

Pour son premier match de la saison, Michaël Bournival a été utilisé huit minutes. Le Canadien s'est incliné 5-0.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À son premier match de la saison, Michaël Bournival n'est certainement pas le joueur du Canadien qui a le plus mal paru mardi lors de ce pique-nique des Blackhawks de Chicago. Pourtant, il a été le moins utilisé de son équipe, revenant au vestiaire en fin de soirée après moins de neuf minutes d'action.

S'il est vraiment pointilleux, Michel Therrien pourra lui reprocher un revirement en deuxième période, à la ligne bleue des Hawks. Pour le reste, il a été fidèle à lui-même, en patinant à fond de train et en faisant les choses simplement. Il a dirigé deux tirs au filet, dont un a sérieusement menacé Corey Crawford. Bref, une journée au bureau correcte, même si son pilote ne l'a pas placé dans une situation facile en ne lui donnant même pas deux minutes de jeu en première période!

Pour plaire à Therrien, Bournival devra toutefois être un peu plus physique le long des rampes. Ça n'a jamais été sa marque de commerce, mais son pilote lui a envoyé un message clair en le laissant poireauter dans les estrades durant tout ce temps. Il doit trouver un moyen d'en fournir un peu plus...

Reste que si on analyse la performance globale du Canadien, il n'y aucune raison qui pourrait expliquer son absence ce soir à Buffalo. Si Michel Therrien veut apporter des changements à sa formation, il y a certainement d'autres candidats que lui pour une soirée de réflexion sur la galerie de presse.

Le Canadien a gagné plusieurs matchs qu'il ne méritait pas en début de saison, voilà que ça le rattrape. Rien de plus logique. Tant que Michel Therrien va s'entêter à employer un gars comme Dale Weise sur son premier trio, l'offensive aura du mal à offrir un support décent à Carey Price. Vous aurez beau chercher, vous ne trouverez aucun ailier droit pire que Weise sur un premier trio dans la LNH, incluant les équipes minables que sont les Sabres et les Hurricanes! Il me semble que Jiri Sekac ne pourrait pas faire pire...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer