Les Giants champions

Les joueurs des Giants de San Francisco se... (Photo Denny Medley, archives USA Today Sports)

Agrandir

Les joueurs des Giants de San Francisco se sont rués au monticule après leur victoire pour féliciter le héros de la soirée, le lanceur Madison Bumgarner (40).

Photo Denny Medley, archives USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Madison Bumgarner a été magistral en relève quelques jours après un brillant départ et les Giants de San Francisco ont vaincu les Royals de Kansas City 3-2 dans le septième match de la Série mondiale, mercredi, procurant aux hommes du gérant Bruce Bochy un troisième championnat en cinq ans.

Bumgarner n'a permis que deux simples en cinq manches, méritant le sauvetage après avoir été le gagnant comme lanceur partant lors des rencontres un et cinq.

Dimanche, il avait signé rien de moins qu'un match complet de quatre coups sûrs, dans un gain de 5-0 des siens.

Ces performances ont valu au gaucher des Giants le titre de joueur le plus utile de la Série mondiale.

«Il lançait tellement bien que je n'étais pas en position de l'enlever du match, a résumé Bochy au sujet de mercredi. C'est fabuleux ce qu'il a fait.»

En neuvième, Bumgarner a d'abord retiré Eric Hosmer sur élan, avec une rapide à l'intérieur. Billy Butler a ensuite été retiré sur une chandelle au premier but, en territoire des balles fausses.

Puis est venu un moment où à peu près tout le monde a retenu son souffle. Alex Gordon a cogné un simple au champ centre devant Gregor Blanco. Le suspense est venu quand Blanco a laissé la balle rouler loin derrière lui, permettant à Gordon de se rendre jusqu'au troisième but.

Et quand le voltigeur de gauche Juan Perez a peiné pour prendre la balle et la relayer vers l'avant-champ, on a cru un instant que Gordon aurait la chance de se rendre jusqu'au marbre, mais non.

Tout reposait donc sur Salvador Perez, mais Bumgarner n'a pas flanché et il l'a retiré sur une chandelle en territoire hors-ligne captée par le joueur de troisième but Pablo Sandoval, concrétisant ainsi la grande victoire des siens, après celles de 2010 et 2012.

«En ce moment, je ne suis pas fatigué du tout, a dit Bumgarner. Nous venons tout juste de gagner la Série mondiale. C'est dur d'être fatigué pour l'instant. Probablement que demain (jeudi) je vais être fatigué, par contre.»

«Il est incroyable, a dit Michael Morse, qui a produit deux points, dont celui décisif. Il n'est pas un être humain comme les autres. Mardi je lui ai dit, «Si tu relances (mercredi), tu ferais mieux d'être fiable. Et il a dit,'tu n'auras qu'à me regarder aller'. À chaque fois il s'améliore, et là tout le monde a pu le constater très clairement.»

Morse a donné les devants 3-2 aux Giants avec un simple d'un point en quatrième.

Sandoval a amorcé la manche avec un simple à l'avant-champ. Hunter Pence a enchaîné avec un autre simple, puis Sandoval a progressé d'un but sur un ballon de Brandon Belt au champ gauche.

Jeremy Guthrie, le lanceur partant des Royals, a ensuite cédé sa place à Kelvin Herrera, qui a vu Morse obtenir un simple opportun au champ opposé.

Les Giants avaient pris les devants 2-0 en deuxième manche, grâce à deux ballons sacrifices.

Sandoval a d'abord été atteint. Puis, après des simples de Pence et de Belt, Morse et Brandon Crawford ont poussé des coureurs à la plaque en frappant la balle au champ droit et au champ centre, respectivement.

Les Royals ont toutefois répliqué avec deux points dès leur tour suivant au bâton contre le partant Tim Hudson.

Butler a amorcé la manche avec un simple au champ centre, puis Gordon l'a poussé au marbre avec un double dans l'allée au champ droit.

Butler est loin d'être un marchand de vitesse  - cinq buts volés en huit ans dans les majeures et aucun depuis 2012 - mais il a tout de même réussi à croiser le marbre à temps, un peu de justesse.

Perez a ensuite été atteint; Gordon a été audacieux en filant au troisième but sur un ballon de Mike Moustakas, puis il a nivelé le score sur une flèche d'Omar Infante, au champ centre.

Hudson a été chassé après seulement une manche et deux tiers, ayant accordé deux points, trois coups sûrs et un but sur balles.

Jeremy Affeldt a fourni deux manches et un tiers avant l'arrivée de Bumgarner.

Guthrie a alloué trois points et quatre coups sûrs en trois manches et un tiers.

Lors des neuf derniers matches ultimes de la Série mondiale, c'est l'équipe à domicile qui avait prévalu. La séquence incluait le triomphe des Royals en 1985, contre St. Louis.

Les Pirates de Pittsburgh, en 1979 face aux Orioles de Baltimore, avaient été la dernière formation à célébrer une conquête de la Série mondiale en territoire ennemi.

Détenteurs d'une bonne fiche de 43-38 à l'étranger en saison régulière, la troupe de Bruce Bochy a fait encore mieux en terre hostile après celle-ci.

Les Giants ont d'abord remporté un match sans lendemain à Pittsburgh avant de gagner deux fois sur deux à Washington, pour finalement écarter les Nats en quatre matches. En série de championnat de la Nationale, ils ont échappé un match sur deux à St. Louis avant de progresser en cinq matches.

Pour l'ensemble des éliminatoires, ils ont prévalu six fois sur neuf ailleurs que dans leur stade.

Les Royals ont mérité leur seul titre de la classique automnale en 1985.

Le lancer protocolaire a été effectué par Bret Saberhagen, le joueur le plus utile en Série mondiale de 1985. Saberhagen a passé la majorité de sa carrière avec les Royals, avec lesquels il a remporté le Cy Young de l'Américaine en 1985 et en 1989.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer