Le Blizzard survit à la menace

Le Blizzard a réussi à freiner la remontée... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Le Blizzard a réussi à freiner la remontée des Marquis de Jonquière hier soir au Colisée pour finalement inscrire un gain de 5-4 au terme des tirs de barrage.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ne réveillez pas l'ours qui dort, comme le dit le proverbe. C'est la gaffe qu'a fait le Blizzard de Trois-Rivières, vendredi, face aux Marquis de Jonquière. En avance 3-1, les Trifluviens ont vu leur défenseur Thomas Bellemare écoper d'une coûteuse pénalité qui a lancé les visiteurs. Malgré tout, les locaux ont réussi à éviter le pire en signant un gain de 5-4 en fusillade.

Si le match entre les deux rivaux était âprement disputé, les Trifluviens avaient tout de même réussi à s'emparer de cette avance grâce à trois buts lors du deuxième engagement, l'oeuvre de Benjamin Lecomte, Yann Joseph et Carl Gélinas.

Les Marquis ont toutefois réduit l'écart en début de troisième tiers, puis Bellemare, en tentant d'empêcher Jonathan Paiement d'atteindre le filet de Marco Cousineau, a été pénalisé pour avoir accroché. Frustré par cette décision, le dur à cuire a communiqué sa façon de penser à l'officiel, qui l'a immédiatement chassé pour deux minutes supplémentaires.

Quelques secondes plus tard, les Marquis allaient jouer de chance. Le tir raté de Paiement a rebondi sur la baie vitrée derrière le gardien Cousineau. Le disque est toutefois revenu dans l'enclave, touchant le défenseur Tommy Lafontaine au passage avant de rouler dans la cage trifluvienne.

Flottant sur cette remontée, les Marquis ont pris l'avance deux minutes plus tard, grâce à un but en désavantage numérique alors que Bellemare venait tout juste de sortir du banc de pénalité.

Jonathan Bellemare a toutefois redonné vie aux siens en battant Pier-Olivier Pelletier qui était étendu sur la patinoire. La prolongation allait être nécessaire.

Dumoulin puni, Boileau le héros

La partie aurait pu se terminer rapidement pour le Blizzard en prolongation. Nicolas Dumoulin a écopé d'une pénalité pour charge dès la 19e seconde de l'engagement. Frustré, le défenseur a longuement enguirlandé l'officiel, qui lui a indiqué le chemin du vestiaire.

Contrairement à plus tôt dans la rencontre, les Marquis n'ont pu en profiter, le jeu à moins d'un homme du Blizzard livrant la marchandise.

Quatre rondes ont été nécessaires en fusillade. Après avoir vu Jonathan Bellemare battre le portier jonquiérois dès le premier tir, Francis Charrette a fait de même pour sauver son équipe. C'est finalement Stéphane Boileau, d'un tir bas, qui a soulevé les 1629 spectateurs du Colisée en donnant la victoire aux siens.

Carnet de notes

Le préposé à l'équipement des Marquis, François Bellemare, a été atteint par une rondelle au banc en troisième période. Gravement coupé au visage, il a dû recevoir des soins rapides. Même le capitaine du Blizzard, Stéphane Boileau, qui complète ses études en médecine, est entré au banc jonquiérois afin de venir en aide à l'homme.

À son premier match avec le Blizzard, le premier choix du dernier repêchage de l'équipe, Sébastien Tremblay, a été utilisé sporadiquement. Il a tout de même démontré un certain talent en déjouant deux défenseurs pour atteindre le filet de Pier-Olivier Pelletier. Il n'a pu compléter la manoeuvre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer