Aigles Can-Am: Bob McDuff claque la porte

Bob McDuff a aimé son expérience de la... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Bob McDuff a aimé son expérience de la dernière saison, mais les actionnaire des Aigles devront lui verser un salaire en 2015 s'ils désirent qu'il voit encore à la bonne marche du secteur administratif de leur organisation.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Coup de théâtre chez les Aigles de Trois-Rivières. Le directeur général Bob McDuff a avisé les propriétaires de l'équipe de la Ligue Can-Am, mercredi, qu'il quittait l'organisation.

Un conflit par rapport aux conditions émises par le principal concerné il y a quelques semaines est à l'origine de ce surprenant divorce. En début de soirée, Michel Côté a confirmé au Nouvelliste que le directeur des opérations, René Martin, prendrait la relève au poste de DG.

Lors du point de presse visant à dresser le bilan de fin de saison en septembre, McDuff avait formulé deux demandes: recevoir un salaire dans le cadre de ses fonctions et être entouré d'un ou deux adjoints pendant la période hivernale, la plus critique dans le circuit Wolff.

Si l'équipe a pu lui confirmer que Martin reviendrait à temps partiel, les services de la conjointe de McDuff, Nicole Girard, pourtant omniprésente dans les bureaux administratifs ainsi qu'au stade Fernand-Bédard l'été dernier, n'ont pas été retenus. «C'est très décevant parce qu'on a mis tout notre coeur dans l'aventure des Aigles», a indiqué l'ancien DG.

«Nicole était essentielle au bon fonctionnement de l'organisation. Elle s'occupait des dossiers de la comptabilité, de la billetterie, de la bureautique et des contrats aux joueurs. Ça aurait été impossible de continuer sans elle. C'est vraiment dommage, car je sens que nous étions sur la bonne voie avec le groupe en place. Selon les rapports les plus récents, 133 personnes ou compagnies avaient déjà manifesté leur intérêt pour des billets de saison.»

Le plus choquant pour McDuff, c'est que la question salariale avait été réglée. «Nous nous étions entendus pour que je commence à être payé en février et ça faisait mon affaire. Mais l'histoire de Nicole, c'est la goutte qui a fait déborder le vase. Ils n'ont pas d'argent pour la payer? Je ne le crois pas!»

Les Aigles ont engagé Bob McDuff en décembre 2013, quelques semaines après le départ de Marie-Christine Boucher, la première directrice générale de l'histoire du club. «Je n'ai jamais compté mes heures et ma femme non plus. On a organisé plusieurs activités avec les joueurs. Nous avons même déboursé plus de 45 000 $ pour l'achat de balles et dans le support pour le voyagement. Nous avons obtenu remboursement, mais ce n'est pas tout le monde qui aurait accepté ça.»

L'annonce a été accueillie avec consternation par plusieurs intervenants, dont le commissaire de la Ligue Can-Am Miles Wolff. Selon ce que Le Nouvelliste a appris, Éric Gagné, l'un des propriétaires, n'aurait pas été consulté non plus. «Je peux vous le dire, certains gars autour de la table sont très surpris. Moi, je ne partirai jamais en campagne de salissage contre les Aigles, j'aime trop le baseball pour ça. Et je vais probablement y retourner comme spectateur en 2015. Mais j'ai été déçu au cours des dernières semaines.»

Changement d'orientation... et nouveau DG

Michel Côté, un des propriétaires du club, n'a pas mis de temps à réagir. Il tenait surtout à rappeler qu'il ne s'agit pas d'un putsch, mais plutôt d'un changement d'orientation entrepris par les administrateurs. «Nous avions accordé à Bob le salaire qu'il voulait, mais pour le reste, nous ne pouvions obtempérer aux demandes.»

«Pour la prochaine année, nous souhaitons investir davantage dans des générateurs de revenus, question de dégager des surplus à la fin de la saison 2015. Nous préparons d'ailleurs le terrain pour plusieurs surprises. En ce sens, on ne jugeait pas nécessaire d'engager Mme Girard. Il n'y a aucun conflit entre nous, il s'agit seulement de la gestion des dépenses. On veut faire les choses différemment.»

Côté n'a pas tari d'éloges à l'égard de Bob McDuff et Nicole Girard, bien que les deux quittent avec amertume. «Je les remercie 1000 fois, ils ont travaillé fort avec l'équipe en place en 2014. Ils seront les bienvenus au stade l'été prochain.»

Au final, René Martin devient donc le troisième directeur-gérant de la courte histoire des Aigles Can-Am, après les passages de Boucher et McDuff.

Martin, toutefois, s'implique au sein de la franchise professionnelle depuis les débuts, une bonne nouvelle en soi. «Et il ne sera pas le seul pilote à bord», jure Côté, en se voulant le porte-parole du groupe d'actionnaires présidé par le hockeyeur Marc-André Bergeron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer