Can-Am: une sixième équipe dès 2015?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Les Champions d'Ottawa pourraient ne pas être les seuls petits nouveaux à joindre les rangs de la Ligue Can-Am en 2015. Réunis à Newark mardi pour les assises annuelles du circuit Wolff, les dirigeants des cinq formations déjà confirmées pour l'été prochain ont assisté à la présentation d'un homme d'affaires qui souhaite implanter une équipe de baseball indépendant dans le nord-est des États-Unis.

Impossible hier de confirmer l'identité du mystérieux individu, mais selon le directeur général des Aigles de Trois-Rivières, Bob McDuff, il aurait acquis un stade dans le but de le rénover pour y loger un club.

«Il a les poches profondes», sourit McDuff, surpris par le projet qui pourrait aboutir à la création d'un calendrier comptant six équipes pour la saison à venir. «Vendredi dernier encore, Miles (Wolff, le commissaire) n'était au courant de rien. C'est tout frais, mais le gars semble sérieux.»

Cette hypothétique entrée causerait quand même des problèmes importants dans le partenariat entre la Can-Am et l'Association américaine du baseball professionnel indépendant. Les deux circuits ont encore prévu des rencontres interligues, mais un nombre pair signifierait qu'au moins une formation devrait passer son tour à chaque soir.

Une idée soulevée pendant la réunion suggère l'émergence d'une septième équipe communément appelée road team. Celle-ci n'évoluerait que sur la route, donc n'aurait pas de domicile fixe. Ça s'est déjà vu dans la Can-Am au cours des dernières années. Mais il y a un hic...

«Nous prendrions en charge les dépenses de cette équipe, qui proviendrait peut-être de la Frontier League, ça reste à voir. Sauf qu'il est encore tôt pour jaser de ça. C'est certain que sur le plan des matchs à domicile, ça représente un avantage, mais il faut étudier davantage le dossier. On a même discuté d'insérer un club japonais pendant un mois!»

La bonne nouvelle, c'est qu'on parle d'expansion à ce stade-ci de l'année, et non de dissolution comme c'était le cas il y a une douzaine de mois. «Ça jase de choses pas mal plus positives. Montréal figure encore dans le portrait. Certains sont confiants que deux autres équipes rejoignent la ligue dès 2016.»

Les partisans seraient également gagnants, puisque des discussions ont été amorcées afin d'inclure plus d'acteurs en séries éliminatoires.

En ce qui a trait aux changements dans les règlements, les dirigeants de la Can-Am ont remporté une importante bataille stratégique sur leurs compères de l'American Association. Les joueurs dénichés dans cette ligue à la suite d'un échange n'auront plus à passer par le ballottage, ce qui a créé, ces dernières années, plusieurs frustrations chez les entraîneurs de la Can-Am.

De plus, à dix jours de la fin de la saison régulière, les Aigles, à l'instar des autres clubs, pourront miser sur 23 joueurs dans leur alignement au lieu de 22. «Il y a aussi de nouvelles règles pour les joueurs prêtés, comme les cas de Ryan Bollinger, Jose Cuevas et Carlos Guzman. Il n'y aura plus d'entente entre les équipes, ces gars devront absolument passer par le ballottage et ne pourront nous revenir la saison d'après. Au moins, dans ces trois cas-là, la mesure ne s'applique pas.»

McDuff: entente imminente

En terminant, Bob McDuff est confiant de recevoir une bonne nouvelle de la part de ses patrons d'ici la fin de la semaine. Le directeur général est à la recherche d'un contrat qui lui permettrait de toucher une rémunération. Une équipe à temps partiel pendant la période hivernale pourrait l'épauler dans plusieurs dossiers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer