Danielle St-Amand nommée présidente du CREEM

Le directeur général du Centre régional d'entraînement et... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur général du Centre régional d'entraînement et d'événements de la Mauricie, Sean Cannon, travaillera avec une nouvelle présidente au moins pour les deux prochaines années. Danielle St-Amand a accepté de rejoindre le CREEM, elle qui mise sur une certaine expertise dans le domaine de la gestion du sport amateur.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Centre régional d'entraînement et d'événements de la Mauricie a remis, depuis trois ans, environ un million de dollars à divers organismes sportifs de la région. Son directeur général Sean Cannon l'admet néanmoins, un travail de communication reste à établir afin de faire du centre un pôle majeur du développement du sport amateur. Histoire d'aider à promouvoir le CREEM, Cannon a annoncé, jeudi, la venue de Danielle St-Amand à titre de présidente pour les deux prochaines années. Elle succède donc à Jonathan Duguay.

Récemment nommée au conseil d'administration du port de Trois-Rivières, l'ex-députée libérale avait, à l'époque où elle siégeait à l'Assemblée nationale, travaillé à la mise sur pied du programme gouvernemental Placements sports, qui vise à aider le financement des fédérations. Elle se retrouvera donc en terrain connu au sein du c.a. du CREEM, considéré comme le petit frère de l'Institut national du sport du Québec.

Le nouveau complexe de 150 000 pieds carrés, inauguré dernièrement au Parc olympique de Montréal, fait déjà rêver. Selon ce qu'on raconte dans le milieu, la province a le vent dans les voiles en ce qui a trait à la représentativité des athlètes amateurs aux Olympiques. En Mauricie, le CREEM compte bien en tirer profit pour solidifier ce qu'il dérit comme «la base de la pyramide».

«Nous avons créé des partenariats avec 35 clubs dans 28 disciplines. L'avenir est prometteur», mentionne Cannon, désormais un employé à temps plein de l'organisme, concentré autour des athlètes de la relève.

Signe évident d'un consensus régional, plusieurs personnes assistaient au point de presse, hier matin au Complexe sportif Alphonse-Desjardins (CSAD). Les villes de Trois-Rivières, Shawinigan et maintenant La Tuque figurent notamment sur la liste des partenaires, à laquelle s'ajoutent des collaborateurs institutionnels, du milieu de l'enseignement et du domaine des services de la santé.

Parmi les athlètes de pointe, on retrouvait aussi Indrik Trahan, Jean-Sébastien Fugère et Richard Dober Jr, sans compter des entraîneurs qualifiés et avantageusement connus. «Ce sont tous ces partenaires qui m'ont convaincu de rejoindre cette belle équipe», témoignait la nouvelle présidente, consciente des défis à relever.

«Il faut épauler ces gens qui s'impliquent dans les clubs, que ce soit pour les équipements ou encore le soutien aux athlètes ou aux entraîneurs. On doit aller chercher la base de la pyramide. C'est la raison d'être du CREEM.»

«Une tendance se dégage depuis les Jeux de Sotchi: la majorité des athlètes d'élite proviennent des régions», fait remarquer Sean Cannon, un physiothérapeute de formation. «Dans les prochaines années, si on souhaite consolider ces acquis, nous devrons continuer à appuyer la professionnalisation des entraîneurs, offrir de meilleures conditions d'entraînement aux sportifs et soutenir la formation. Dans cette optique, nous sommes heureux de compter sur l'appui de la Ville de La Tuque, qui a décidé d'embarquer dans notre projet. Il y a un excellent club de BMX chez eux, tout comme il y a d'excellents clubs dans d'autres disciplines sur tout le territoire de la Mauricie.»

Par ailleurs, Cannon a assuré qu'il n'y aurait aucun impact sur le CREEM en dépit des pertes financières de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy engendrées par la gestion du CSAD. Il ne semble donc pas y avoir de répercussions négatives dans le volet sportif, ce qui constitue déjà une nouvelle encourageante pour les athlètes et leurs entraîneurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer