Un piège militaire attend les Patriotes de l'UQTR

Le gardien Francis Desrosiers obtiendra son premier départ... (Photo: La Tribune)

Agrandir

Le gardien Francis Desrosiers obtiendra son premier départ dans l'uniforme des Patriotes vendredi soir lors de la visite des Paladins du CMR.

Photo: La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir vaincu les Lakers de Nipissing sur la route dimanche dernier, les hommes de Marc-Étienne Hubert devront, pour leur rentrée à la maison, éviter de tomber dans le piège que représentent les Paladins du Collège militaire royal (CMR) de Kingston.

Les Paladins sont en quelque sorte les faire-valoir de la Ligue ontarienne. Formés de militaires, l'équipe remporte rarement la victoire.

À vrai dire, les Patriotes ont signé plus de gains l'année dernière (22) que le CMR depuis la saison 2009-2010 (20 en 140 parties). Difficile de prendre un tel adversaire au sérieux. Hubert s'est assuré que sa troupe comprenne qu'il y avait tout de même un risque face à une formation reconnue pour sa robustesse.

«C'est un match qui peut être dangereux. Il faut s'assurer d'avoir une bonne préparation. L'an dernier ils nous ont battus en présaison et, lors d'un autre match, là-bas, ç'a tout pris. Ils menaient 2-0 après une période. Ce sont des matchs pièges. C'est un adversaire qui n'a rien à perdre, qui arrive le couteau entre les dents et qui veut gâcher la fête.»

La première sortie de la saison de l'UQTR, une victoire de 4-3 en prolongation sur Nipissing, a rappelé aux Trifluviens qu'ils devront avoir le coeur à l'ouvrage cette année, et ce, même s'ils affrontent les nombreuses formations qui, sur papier, ne sont pas de calibre avec eux.

«Il fallait apprendre de la leçon qu'on a eue. Tous les adversaires que nous allons affronter cette année vont jouer au maximum de leur capacité. Ils affrontent une équipe qui n'a presque pas perdu de joueurs de l'an passé. Ils ne nous donneront pas de chance. C'est à nous de dicter l'allure de la rencontre et non pas de la subir comme nous l'avons fait pendant deux périodes à Nipissing», ajoute l'entraîneur-chef.

Il s'agira du premier match devant la cage du gardien recrue Francis Desrosiers. Guillaume Nadeau obtiendra le départ face aux biens plus redoutables Ravens de Carleton, samedi.

«Je ne suis pas inquiet pour lui. C'est un compétiteur et il adore ça. Il a bien fait dans les parties préparatoires, que ce soit en France ou au Québec. Il a eu une bonne semaine d'entraînement et je ne suis pas inquiet pour lui», mentionne Hubert à propos de Desrosiers.

Guillaume Asselin a obtenu son congé de l'infirmerie et retrouvera l'uniforme vert et orange ce soir. Un marqueur naturel qui s'ajoutera à Marc-Olivier Mimar, qui a été le catalyseur de l'offensive des Patriotes face aux Lakers, avec deux buts et une passe.

«Il semble être parti pour avoir la meilleure saison de sa carrière et il met tous les efforts pour y arriver. Ça se sent et c'est ce qu'il dégage dans le vestiaire. Il prend de plus en plus de maturité. Il peut surprendre bien des gens, et pas juste pour la France», conclut Hubert à propos des possibilités de voir son attaquant signer un contrat professionnel aux États-Unis dans deux ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer