• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Stéphan St-Martin nommé athlète universitaire de la semaine au pays 

Stéphan St-Martin nommé athlète universitaire de la semaine au pays

Stéphan St-Martin n'a pas vraiment l'air d'une recrue... (Photo: Marc Fiset)

Agrandir

Stéphan St-Martin n'a pas vraiment l'air d'une recrue depuis le début de la saison de cross-country sur la scène universitaire. Le coureur des Patriotes âgé de 20 ans a remporté deux courses en autant de sorties.

Photo: Marc Fiset

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les récentes performances d'une recrue de l'équipe de cross-country des Patriotes font jaser sur la scène nationale du sport étudiant. En vertu de sa deuxième victoire en autant de courses cette saison, Stéphan St-Martin a été nommé athlète masculin de la semaine au pays, a annoncé mercredi le Sport interuniversitaire canadien.

Le porte-couleurs de l'UQTR, inscrit au baccalauréat en enseignement de l'éducation physique, a remporté l'Invitation Rouge et Or, samedi dernier à Québec. Il a parcouru les 7,5 km de l'épreuve en 24min01,6sec, tout juste devant son plus proche adversaire, Benjamin Raymond de l'Université Laval. St-Martin a d'ailleurs franchi le fil d'arrivée devant six représentants du club-hôte, ce qui ajoute un élément particulier à cet exploit. Au total, 60 compétiteurs prenaient part à la classique.

«Jamais je ne me serais attendu à un tel départ pour lancer ma carrière universitaire!», s'exclame le principal intéressé, un produit du Campus Notre-Dame-de-Foy. «Je viens d'un petit collège alors je souhaitais entrer dans une université où je me sentirais à ma place. J'ai trouvé ce que je cherchais à l'UQTR.»

Aucun doute, il a mis les bouchées doubles à l'entraînement. «Et c'est particulièrement satisfaisant d'être élu athlète de la semaine quand on sait que plusieurs coureurs excellent en Ontario, notamment à Guelph.»

Ses entraîneurs Jean Lemoyne et François Trudeau partagent évidemment sa joie. Il faut comprendre que pour eux, miser sur un coureur avec un tel potentiel constitue une grande source de fierté et de motivation.

«Je me souviens de l'avoir vu en action chez Énergie CMB à Trois-Rivières. On se demandait tous d'où il sortait», raconte Trudeau. «Le voir récolter autant de succès, c'est impressionnant. Il avait quand même subi une fracture à la jambe en avril dernier.»

Ça ne l'a pas empêché de terminer cinquième au Championnat canadien sur route de Toronto, une compétition ouverte à tous, quelques semaines plus tard. Le 13 septembre, il terminait bon premier au McGill Open, avant de récidiver à Québec.

«Il court depuis trois ou quatre ans! À Trois-Rivières, il est bien servi avec tous les sentiers. L'important pour nous, c'est de ne pas le brûler. C'est pourquoi on ne l'amène pas dans les Maritimes ce week-end. Mais je pense qu'il peut viser, durantsa carrière, un top-5 ou un top-10 canadien. En tout cas, il est bien parti.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer