La boue s'invite à la Coupe du Québec de vélo de montagne

Les amateurs de descente en vélo de montagne... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les amateurs de descente en vélo de montagne ont été servis ce week-end à Vallée du parc avec la présentation du championnat provincial de la discipline.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Shawinigan) Après avoir travaillé durant tout l'été afin d'aménager une piste de descente en vélo de montagne au Centre de glisse Vallée du parc, Patrick Pratte et Maxime Richard-Germain étaient fin prêts à accueillir les meilleurs kamikazes à deux roues de la province. Une chose ne pouvait toutefois pas être prévue: le déluge qui s'est abattu sur la région samedi. C'est donc dans des conditions extrêmement boueuses qu'ont été disputées les finales, dimanche.

Le parcours, qui s'amorçait au sommet de la montagne pour se terminer derrière le chalet principal, était intraitable pour les coureurs. La veille, sous la forte pluie, les pratiques qui s'y sont tenues ont eu pour effet d'endommager la piste. Soudainement, le circuit ne favorisait plus la vitesse, mais bien la technique dans des zones particulièrement glissantes et, surtout, la capacité cardiovasculaire, afin de négocier les sections où les vélos s'embourbaient.

«Nous avons eu une centaine de coureurs. Beaucoup ont décidé de ne pas venir dû aux conditions météo. Samedi, c'était l'enfer. Il faisait froid et il mouillait. C'est ce qui a détruit une bonne partie de la piste», a expliqué Pratte.

Le beau temps était de retour hier et, par le fait même, les spectateurs. Ils étaient nombreux, puisque l'événement coïncidait avec la tenue du Festival des couleurs. Les athlètes avaient ainsi droit à des encouragements tout au long du parcours, qui se concluait par un spectaculaire saut quelques mètres avant l'arrivée.

«La foule, c'était incroyable. Nous ne sommes pas habitués à avoir autant de gens. Il y avait aussi plus de commanditaires que ce que nous voyons habituellement. C'est bien de voir que les gens des alentours ont participé», a souligné le commissaire de la Fédération des sports cyclistes du Québec, Pierre-Olivier Nault.

Déjà, on met la table en vue de l'année prochaine. Les dirigeants de Vallée du parc semblaient satisfaits du déroulement de l'activité. Le directeur général du centre, Alain Beauparlant, compte d'ailleurs développer le tout l'année prochaine. Certains parlaient même de la naissance d'un festival cycliste. «J'ai un bon sentiment. Je dois saluer le courage de Patrick et Maxime qui ont travaillé à aménager la piste. Je pense que ça bonifie notre offre à Vallée du parc puisque c'est nouveau en Mauricie. C'est un créneau qui nous plaît actuellement et il faut voir ce qu'on peut faire pour le bonifier.»

Bien évidemment, certains ajustements seront nécessaires pour une deuxième édition. Pratte aimerait construire une deuxième piste, plus courte, ce qui permettrait d'éviter que les coureurs empruntent le tracé principal lors de grosses averses. D'ailleurs, des ajustements à la descente pourraient être nécessaires, celle-ci ayant été qualifiée de très difficile. De toute évidence, Pratte et Richard-Germain n'avaient pas lésiné lors de leur travail d'aménagement.

La victoire dans la catégorie principale, les seniors élites, est allée à Samuel Thibault avec un temps de 2 min 37,60 sec, trois secondes devant son plus proche poursuivant. Chez les athlètes locaux, Liam Rourke est monté sur la plus haute marche du podium chez les cadets. Finalement, Audrey Vaillancourt était la seule femme présente sur le tracé de 1,5 km. Elle a bien évidemment remporté le titre dans sa catégorie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer