Football cadet: une bataille trifluvienne à finir

Les Gothics miseront sur leur redoutable attaque au... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Gothics miseront sur leur redoutable attaque au sol pour tenter de demeurer invaincus, vendredi soir au stade Gilles-Doucet du Séminaire Saint-Joseph. De gauche à droite: Mufano Kizenga, Emmanuel Gode, Vincent Dugal ainsi que les entraîneurs Stéphane Morency et Jimmy Thompson.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Ça fait longtemps que le match de ce vendredi soir figure à l'agenda des entraîneurs et des joueurs, et ce, pour les deux camps!

S'il y a un match que le Vert... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

S'il y a un match que le Vert et Or ne veut pas échapper sur son terrain, c'est bien celui de ce vendredi soir, contre les nouveaux rivaux de l'école Des Pionniers. Sur la photo, les entraîneurs Alexandre Thibaudeau et Maxim Bisson entourent les joueurs Félix-Antoine Chavanelle, Adrien de Grandpré et Francis L'Écuyer.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

D'un côté, les Gothics de l'école secondaire Des Pionniers, les petits nouveaux aux grandes ambitions dans la Ligue de football cadet des Cantons-de-l'Est. Dans l'autre coin, les hôtes du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph, qui veulent à tout prix doubler leurs rivaux de Trois-Rivières au premier rang du classement général.

Le stade Gilles-Doucet sera donc le théâtre d'une importante bataille dès 19 h. Et la confiance règne, qu'on porte l'uniforme rouge ou vert. «Il ne faut pas se compter d'histoires, c'est la rencontre de l'année!», s'exclame l'entraîneur des Gothics Jimmy Thompson qui, après une victoire par forfait contre Tandem-Le Boisé, a eu le dessus sur les Barons du Séminaire de Sherbrooke (26-20), Alexander Galt (37-0) et Montignac (44-8).

Le Vert et Or, pour sa part, a baissé pavillon en lever de rideau contre Sherbrooke (47-16), avant de s'imposer face à Tandem-Le Boisé (14-13), le Collège Saint-Bernard (47-7) et le Collège Clarétain (30-22). C'est donc la partie contre les Barons qui sert de baromètre.

En se fiant au résultat des deux équipes mauriciennes, les Gothics partent favoris. D'autant plus que ce sont les élèves des Pionniers qui avaient eu le meilleur lors du choc entre les deux clubs benjamins, au printemps dernier.

«Ce match va nous en apprendre sur où on se situe dans notre développement, convient Thompson. Nous avions de grands objectifs en redémarrant le programme il y a quelques années, ça va être spécial d'affronter le Vert et Or chez les cadets, d'autant plus qu'il s'agit d'une rencontre de bris d'égalité qui pourrait déterminer notre position à la fin de la saison. Mais il ne faut pas sauter d'étapes, le STR a d'excellents athlètes et on respecte beaucoup leurs entraîneurs aussi.»

Dangereuses attaques au sol

Vrai que les deux équipes se ressemblent sur de nombreux aspects, notamment en ce qui a trait à l'attaque au sol. Les Gothics misent sur Emmanuel Gode, l'un des plus dominants du circuit à sa position. Mufano Kizenga et Vincent Dugal le complètent bien et ils constituent, à eux trois, une arme redoutable pour Thompson et ses adjoints. «C'est un gros défi à relever, admet l'entraîneur-chef du Vert et Or Alexandre Thibaudeau. Ce sera difficile d'arrêter un gars comme Gode, mais si on peut le contenir, ce sera déjà ça de gagné.»

Le Séminaire peut se targuer d'aligner une attaque bien balancée. «J'aime notre profondeur. On a huit receveurs, quatre porteurs et deux quarts-arrière tous en mesure de nous offrir du temps de qualité sur le terrain.»

Les victoires avec un faible écart acquises depuis le lancement des hostilités pourraient aussi avoir un impact positif sur les troupes, advenant un pointage serré au quatrième quart. «Je trouve que c'est une belle preuve de maturité. Avant les victoires, tu souhaites toujours constater une belle progression et c'est ce dont je peux témoigner. Remarque, nous sommes au courant aussi qu'une victoire pourrait nous placer en première ou en deuxième position.»

Les jeunes le savent également. Et ils veulent défendre leur territoire. «Surtout que les Gothics sont invaincus, renchérit le porteur Félix-Antoine Chavanelle. Il faut qu'on leur montre que c'est nous, les champions en titre. Le match contre Sherbrooke, je crois encore qu'on s'est tirés dans le pied. Ça ne veut rien dire de comparer nos résultats. Ce qui compte, c'est le match qu'on s'apprête à jouer. Si tout le monde exécute bien son travail, on a les ressources pour battre les Gothics.»

Sauf que ces derniers voudront avoir le dernier mot. «On s'entraîne fort pour aller jusqu'au bout», assure Mufano Kizenga. «On a peut-être pas connu le début de saison qu'on voulait, même en n'ayant pas perdu, mais le niveau a augmenté depuis.»

Chose certaine, on pourra répondre à de nombreuses interrogations, ce soir, vers 22 h. L'équipe qui célébrera sa victoire sera alors en excellente posture, à trois semaines du début des séries...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer