Rugby: le Canada et Alarie lorgnent la finale

Elissa Alarie n'a pas raté une minute de...

Agrandir

Elissa Alarie n'a pas raté une minute de jeu depuis le début de la Coupe du monde de rugby à 15.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Pour la première fois de l'histoire de la sélection, l'équipe canadienne de rugby à 15 s'attaquera aux demi-finales de la Coupe du monde en tentant de préserver sa fiche immaculée (2-0-1), mercredi après-midi au mythique stade Jean-Bouin de Paris. Un défi de taille attend nos représentantes, dont la Trifluvienne Elissa Alarie, puisqu'elles devront prévaloir devant les favorites de la foule.

Les Françaises (3-0) n'ont toujours pas perdu depuis le lancement du tournoi regroupant les 12 meilleures formations au monde, mais Alarie et ses compatriotes attaqueront cette dernière rencontre du carré d'as avec le couteau entre les dents. Dans un échange de courriels avec Le Nouvelliste, celle qui évolue au poste d'arrière rappelait d'ailleurs que les rivales tricolores avaient hérité d'un groupe plus facile en première ronde.

«Cette demi-finale sera leur premier vrai test. De notre côté, nous avons déjà connu un match très intense contre l'Angleterre», soutient-elle, en décrivant les Françaises comme des joueuses qui «aiment pratiquer un style lent, physique et contrôlé. Elles utilisent beaucoup le botté pour se placer en bonne position sur le terrain. Nous, c'est le contraire: nous avons des avants mobiles et beaucoup de vitesse dans les arrières, en plus de garder la balle en main. Je ne crois pas que la France sera en mesure de suivre un jeu aussi rapide.»

De toutes les batailles

Non, les Canadiennes de manquent pas de confiance. Cet élan d'optimisme s'explique par une phase préliminaire couronnée de succès. Après des victoires sans équivoque aux dépens de l'Espagne (31-5) et de Samoa (42-7), elles ont soutiré un verdict nul aux puissantes Anglaises (13-13), qui ont néanmoins terminé au premier rang du pool en vertu du ratio des points marqués et alloués.

«Nous visions la première place, mais le plus important restait de se qualifier pour les demi-finales. Sur le plan collectif, c'est difficile d'être plus fière de cette équipe en ce moment. On s'améliore à chaque sortie, tout le monde s'en rend compte. La partie contre l'Angleterre était notre meilleure de la compétition.»

Par rapport à son niveau de jeu individuel, le rapport est tout aussi éloquent jusqu'à présent. Alarie, qui a la confiance de son entraîneur, est utilisée à outrance. En fait, elle n'a pas raté une minute de jeu depuis son arrivée en France. «Il est de plus en plus facile de prendre les bonnes décisions, d'être sur la même page que mes coéquipières. On communique beaucoup ensemble. De ma position, c'est crucial, car ça donne confiance aux filles devant moi.»

20 000 spectateurs attendus

Elissa Alarie raconte que lundi, en fin de soirée, on affichait déjà complet en vue de cet affrontement très attendu entre le Canada et la France. Le stade Jean-Bouin, où rêvait de se produire la joueuse de Trois-Rivières avant le début du tournoi, peut accueillir 20 000 spectateurs. Inutile de spécifier que la fébrilité atteindra son paroxysme!

«J'ai joué une fois au rugby à 7 devant 40 000 personnes à Hong Kong, mais il y avait plusieurs rencontres de gars au programme. 20 000 pour du rugby féminin, ce sera une première. Vrai que ça pourrait devenir intimidant si les Françaises commencent bien le match, mais si nous démontrons la même intensité, les spectateurs sauront apprécier la qualité du jeu dans son ensemble.»

«J'aimerais finir en ajoutant que le support du Québec est incroyable. Je n'arrête pas de recevoir des messages d'encouragement et c'est une grande motivation quand j'embarque sur le terrain!»

Les amateurs peuvent suivre les faits et gestes d'Alarie et du reste de l'équipe, en direct sur les ondes de RDS et TSN aujourd'hui, dès 14 h 30, heure du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer