Bournival veut forcer la main du Canadien

Michaël Bournival... (Photo: La Presse)

Agrandir

Michaël Bournival

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Après une première saison d'apprentissage chez les professionnels, Michaël Bournival aborde la prochaine avec l'objectif de forcer la main du Canadien pour donner ses premiers coups de patin dans la grande ligue.

Le Shawinigais a pris une rare journée de congé hier pour servir d'invité d'honneur au tournoi de golf annuel des Cataractes, lui qui a passé l'été à se défoncer en gymnase afin d'augmenter sa force musculaire et sur la glace pour changer sa technique de patinage. «Ce sont les deux choses que le Canadien voulait que j'améliore en vue de la prochaine saison», confie l'ex-capitaine de la plus vieille concession de la LHJMQ. «Ce n'est pas évident d'apporter des ajustements sur ma technique de patinage, je patine de la même façon depuis que j'ai trois ans! C'est un long processus, et Pierre Aubry me conseille là-dessus.»

Bournival se rapportera au camp des recrues dans deux semaines, première étape où il veut impressionner pour attirer l'oeil de Michel Therrien. «Toutes les équipes ont besoin d'énergie et je veux me démarquer là-dessus, je veux être celui qui en déploie le plus. Ça va m'aider aussi si je peux créer des chances de marquer tout en prenant soin de ma défensive.»

Auteur d'une fiche de 10 buts et 20 aides pour 30 points en 69 matchs la saison dernière avec les Bulldogs, ce qui lui a conféré le troisième rang des pointeurs de l'équipe, Bournival a été invité par la suite à s'entraîner avec la Sainte-Flanelle, participant même à la séance d'échauffement lors du dernier match du Canadien en séries face aux Sénateurs.

Tatoué Cataractes

Par ailleurs, Bournival a appris avec beaucoup de fierté que les Cataractes ont retiré le 78 de la circulation pour le placer dans le coffre aux trésors de l'organisation, un indice qu'il sera probablement retiré dans l'avenir. «Si ça arrive, ce sera un immense honneur. J'ai eu le privilège de jouer junior dans ma ville, et d'y gagner la Coupe Memorial. Ce sont certainement quatre belles années dont je vais me souvenir toute ma vie.»

Même s'il devait apprendre un tas de nouveaux trucs la saison dernière à Hamilton dans la Ligue américaine, Bournival a toujours jeté un oeil sur les performances de son ancien club, jasant à l'occasion avec son successeur Frédéric Gaudreau.

«On a jasé une couple de fois du rôle de capitaine. On vivait le même genre de saison que les Cataractes à Hamilton, je lui racontais comment nos leaders géraient la situation. Les Cataractes ont fait un excellent choix en nommant Fred capitaine. Un peu comme moi, ce n'est pas celui qui parle le plus dans le vestiaire, par contre il prêche toujours par l'exemple. C'est le genre de modèle que tu veux pour les jeunes de l'équipe», a conclu Bournival.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Les frères Beauvillier réunis

    Cataractes

    Les frères Beauvillier réunis

    Avant de quitter pour tenter sa chance avec les Panthers de la Floride, Francis Beauvillier va réaliser son rêve, ce soir, de s'aligner pour la même... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer