La question du veto territorial discutée cet après-midi

Gilles Courteau... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Gilles Courteau

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Saguenay) Le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, a reconnu lors de son point de presse vendredi midi que le règlement  du veto territorial de 40 km enchassé dans la constitution sera étudié par les gouverneurs cet après-midi, lors de leur seconde séance de travail de la journée.

«Le suivi sur ce dossier va se faire plus tard aujourd'hui. On a un rapport à présenter aux gens autour de la table», a indiqué Gilles Courteau, en refusant de dire s'il prévoyait que les gouverneurs allaient tenir un vote pour faire disparaître cette clause. «Je pourrai faire d'autres  commentaires uniquement après nos discussions.»

Rappelons que les Cataractes ont annoncé vouloir utiliser leur droit de veto pour bloquer le projet de ressusciter les Draveurs, que caressent Réal Breton, Geoff Molson, les frères Simons et Bob Hartley. La LHJMQ a reconnu la semaine dernière que le Bureau de la concurrence s'intéressait à cette clause, que détient chacune des franchises du circuit.

Courteau a paru par ailleurs irrité par les déclarations du président des Cataractes Claude Lessard et le maire Michel Angers, qui ont évoqué l'amitié qui le lie à Breton. Il n'a par contre pas nié être un proche de l'homme d'affaires de la Vieille Capitale, qui a quitté les Cataractes l'an dernier après une dispute interne.

«Ça n'a pas sa place (dans le débat). Tout ce que je vais ajouter, c'est que j'ai travaillé auprès de Réal Breton dans le passé pour qu'il devienne actionnaire des Cataractes.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer